Friday, September 30, 2022
L'Information Sportive en Continu


Infos | 140 281 vues

Actualité / Bénin Sports à Cœur : << Le Gouvernement devrait plutôt financer la structuration des Fédérations>>; Sosthène Sèflimi

Invité du douzième numéro de l’émission <<Bénin Sports à Cœur Ouvert>> de l’organe de presse benin-sports.com, Sosthène Sèflimi, a abordé entre…



Invité du douzième numéro de l’émission <<Bénin Sports à Cœur Ouvert>> de l’organe de presse benin-sports.com, Sosthène Sèflimi, a abordé entre autres sujets, les 4 années de gestion du Ministre Oswald Homéky. Dans cette livraison, nous publions la deuxième partie des interventions du Chroniqueur qui évoque les lacunes du financement des Fédérations sportives par l’Etat et se prononce sur l’aboutissement manqué du processus de mise en place de la direction technique nationale de la Fédération béninoise de Football. 

À propos de la subvention du Gouvernement aux Fédérations

Le Ministre Homéky a su bien faire d’obtenir du Président de la République l’augmentation de la corbeille des subventions mais, on peut faire mieux avec cet argent public. On ne peut pas continuer à donner des dizaines de millions à des associations qui n’ont pas donné la preuve de leur capacité à gérer autant d’argent. Sur les 24 ou 26 Fédérations sportives, combien sont-elles à disposer d’un siège; d’un agent comptable; d’un manuel de procédures financières ? Quand vous n’avez pas un siège et que vous prenez 40 millions, vous allez gérer ces ressources dans le salon du Président ? Et qui gère cet argent? Le Trésorier, ok. Il sait manipuler un livre comptable ? Ce sont autant de questions que nous nous posons. Le Ministre des sports sait que le problème des Associations est d’avoir les ressources nécessaires pour leur fonctionnement. Mais avant les ressources, il y a l’organisation qu’il faut mettre en place. Je pense pour ma part que la priorité devrait être d’aider les Fédérations à se doter d’une administration; à se rendre capable de se doter d’un plan de développement quinquennal. Combien sont-elles, les Fédérations qui sont capables de vous dire le nombre de licenciés qu’elles ont ? Des Fédérations n’ont pas 100 licenciés et le Président parcourt tous les continents pour, dit-il prendre part aux Assemblées générales de la faîtière. Le Ministère ne doit pas subventionner les billets d’avion des responsables fédéraux, au détriment de structuration des Fédérations et de la vulgarisation de la discipline concernée dans tout le pays. 

Au sujet de l’inexistence d’une Direction technique nationale au niveau de la plupart des Fédérations

Le Gouvernement n’a pas encore les moyens de financer la mise en place d’une Direction technique nationale au niveau de chacune des Fédérations. C’est impossible pour le moment. Au football, la nomination du Directeur technique national se fait toujours attendre. Il y a eu un gros cafouillage. Tout le monde attend la reprise du processus. C’est déjà un camouflet pour la Fédération béninoise de Football (Fbf) qui donne l’impression de ce que le dossier n’a pas été bien ficelé. On ne peut pas continuer à mettre en option la mise en place de la direction technique nationale, à la FBF. Il y a eu trop de tergiversations et il a manqué une harmonisation des points de vue entre la FBF et le ministère des Sports.

Réalisation : Sènankpon Pérez Lekotan 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.