Saturday, October 1, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football, Infos | 11 248 vues

Actualités / Bénin-Sports / À cœur ouvert : Moussa Latoundji, l’homme des premiers au football

Un invité XXL fait ce lundi 22 juin honneur au 18ème numéro de  » Bénin Sports à Cœur Ouvert » de…

11 248 vues , dans Football Infos , le 24 juin 2020 Étiquettes : , , , , , , ,


Un invité XXL fait ce lundi 22 juin honneur au 18ème numéro de  » Bénin Sports à Cœur Ouvert » de la plateforme  » www.Benin-Sports.com« , le prestigieux Moussa Latoundji, entraîneur national adjoint des Écureuils. Le débat a eu lieu autour de sa carrière de joueur comme celui d’entraîneur ; la Can 2019 mais également la Covid-19 et la prochaine Can 2021.
Moussa Latoudji est né le 13 Août 1978 à Porto-Novo d’une famille de footballeurs. Actuel entraineur national adjoint des Écureuils , il est aussi l’entraîneur des locaux. Mais avant tout, il est l’une des figures emblématiques du football béninois puisque ce dernier a rejoint le 17 janvier 1993, la sélection nationale alors qu’il n’avait que 14 ans. Ce qui fait de lui le 3ème plus jeune international de l’histoire et le plus jeune international du Continent Africain.
L’ex dossard 2 du  » Onze National » débute tout d’abord sa carrière de joueur avec le championnat scolaire pour ensuite rejoindre le club phare de la Capitale, les Dragons de l’Ouémé pour des exploits : << J’ai commencé avec les Dragons de l’Ouémé ; premièrement, c’est à l’école avec les championnats scolaires puis après les Dragons de l’Ouémé et voilà, on a gagné beaucoup de titres. J’avais gagné le championnat deux fois avec les Dragons et puis la Coupe du Bénin aussi … On était tout le temps en finale >>.
Mais, après une longue durée (6 à 8 mois ) d’indisponibilité due à une blessure au genou, il va à sa reprise, s’installer au Nigéria pour de nouvelles expériences avec le club Julius Berger avec lequel il remporte le championnat ainsi que la Coupe du Nigeria avant de courber l’échine en finale de la Coupe d’Afrique des Vainqueurs face au club algérien de JS Kabili dans un match choc : << Vous savez avec les maghrébins comment ça se passe. Ils jouent un peu plus vite … Nous, on était costauds et puis physiques. On avait marqué le premier but, après, ils ont égalisé. J’avais eu le 2ème carton jaune et donc le match retour je n’y avais pas participé >>.
Après cette finale perdue en Algérie, Moussa atterrit peu après en France pour rejoindre  le FC Metz entre 1997 et 1998 où il partagera sa chambre avec Rigobert Song. Malheureusement, son aventure ici se termine très tôt car il n’a pas connu la chance de jouer.
Sans tarder, avec l’aide de Amadou Moudachirou, ancien international béninois, il débarque sur prêt (1 an) en Allemagne avec un club de D2, Energie Scobutt. Belle aventure, il monte l’équipe en D1 (Bundesliga ) car faisant partie des 3 meilleurs joueurs du club. En D1 allemande, il passe 3 ans après avoir conclu un contrat avec le club mais joie limitée, le club repart en D2. Moussa contracte la blessure qui l’envoya à une retraite précipitée. Cependant, il reste toujours en Allemagne pour de nouvelles aventures. Le Béninois démarre ses études d’entraîneur. Ce qui lui permet d’acquérir des expériences européennes (Co-entraineur de Ludwigsfelder entre 2007-2008) avant de revenir au bercail pour prendre les rênes du banc de touche de son club formateur, Dragons Fc entre 2009 et 2010. Il rejoint après les krakés-boys ( USS-Kraké ) pour la saison 2010-2011.
Moussa et la Can 
Pour la première Can du Bénin en 2004 en Tunisie, il devient le premier Béninois à avoir marqué lors d’une phase finale de Coupe d’Afrique des Nations.  » Nous étions en apprentissage. Les scores étaient très lourds « ; reconnaît le joueur avec une génération de 2004 regroupant des joueurs venus pour la plupart de divisions inférieures (D2; D4 et même D5 ) mais qui formaientt une vraie famille pour défendre vaille que vaille, les couleurs du Bénin. Moussa Latoudji se dit fier de cette génération de 2004 sans oublier la campagne de 2008 toujours pas radieuse pour eux.
Latoundji en duo avec Dussuyer 
Aujourd’hui adjoint de Michel Dussuyer, il est tout content de ses vaillants poulains et surtout de l’organisation autour de son équipe. Cette équipe qu’il voit d’ailleurs mieux par rapport à sa génération : << Tout a changé … Aujourd’hui, on a des joueurs vraiment un peu expérimentés et qui sont mieux, vraiment mieux … Ce n’est pas comme nous, en notre temps. Nous n’étions que 5 ou 6 joueurs qui jouions et les autres jouaient un peu en bas ou dans le championnat béninois >>. Au sujet de la Can Égypte 2019,, l’ex milieu de terrain béninois exprime une grande envie de revivre l’aventure et aujourd’hui confirme ne plus avoir peur d’affronter aucune équipe.
Moussa et la peur de la Covid-19 
Abordant la pandémie au sommet actuellement, malgré son regret de voir toutes les activités sportives à l’arrêt, invite tout le monde à respecter les gestes barrières et surtout respecter les décisions étatiques car pour lui : << C’est ensemble qu’on peut battre ce virus … C’est une guerre à gagner la main dans la main>>. Pour l’adjoint de Michel Dussuyer, il tient au respect du calendrier de la Can Cameroun 2021 : << On espère qu’on joue la Coupe d’Afrique au Cameroun. Si on ne joue pas, ça serait un peu dommage pour nous, pour toute l’Afrique.

Rédaction : Karol Sékou

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.