BANNIERE
Friday, September 24, 2021
L'Information Sportive en Continu


Athletisme | 2 889 vues

Athlétisme : Ils avaient sauté, couru, lancé à Porto-Novo ; la Fba sort le grand jeu



 

Les muscles étaient mis en évidence sur la piste, dans les sautoirs ou encore dans les périmètres des lancers du 16 au 17 juillet 2021 à Porto-Novo. Plus de 200 athlètes venus du Bénin, Togolais, Nigeria, Côte-d’Ivoire, Sénégal voire de la France ont étalé leur talent dans la capitale béninoise pour sortir de grandes performances dans les différentes épreuves, les concours et sur les épreuves combinées ; la grande nouveauté de ces championnats nationaux édition 2021.

 

La légion étrangère venue du Centre de développement d’Athlétisme en Afrique AADC-Lomé du Togo a fait parler d’elle lors de ces championnats. Didier Kiki, Edmond Hounton, Béatrice Midomidé et Patrice Ahomankpo ont tenu leur rang. En effet, Didier Kiki a remporté le 100m hommes devant le Sénégalais Jonas Ibrahim Thiam. Rémi Adandjo, le Sprinteur béninois venu de la Côte-d’Ivoire a gagné le 200m. Écartée par une petite blessure, Béatrice Midomidé était absente sur la finale du 100m et 200m féminin remporté par son amie Togolaise, Judith A. Koumedzina. Patricia Ahomankpo très à l’aise, gagne le 400m haie et sans surprise. « Le camp de la Fédération m’a beaucoup aidé. J’ai mis en application certains gestes techniques » ; dira Patricia Ahomankpo toute souriante. La Togolaise Davito Oloh a terminé 2ème de cette course. Leur compatriote Faiza Issiaka est première au triple saut féminin. Roméo Ntia, le Béninois du club AC Parc Joinville en France et les Nigerians ont animé le show à la longueur. Romaric Houeto reste le maître du javelot béninois. Edmond Hounton, le champion du Bénin a été secoué par le Nigeria Onwe Michael Kelechi qui l’a privé de la première place à la finale du 400m. Entre Karim et Azohin la seine concurrence était remarquable. Dans une ambiance, le Sergent Sylvain s’est imposé au 800m et au 1500. Ivette Tchamou a connu son premier 10000m sur la piste à Porto-Novo. Sur cette épreuve, Bello Babatunde est leader chez les hommes. De retour de la maternité, Odette Sanwekoua écrase la concurrence au 800m et au 1500m féminin devant la méforme de Aïchatou Aboudou.

 

La relève était au rendez-vous…

 

Loin de ces séniors qui ont a apporté la sensation aux championnats, les athlètes U16 et U18 ont retenu l’attention du public. « Nous avons eu de très bonnes choses au niveau des jeunes athlètes qui après le camp ont mis en application certains gestes techniques qu’ils ont assimilés ces deux dernières semaines » a dévoilé le Directeur technique nationale (Dtn), Zéphirin Hounkennou. La plus grande satisfaction du Dtn est au niveau ses épreuves combinées. « Au niveau du saut à la pêche vous auriez constaté que les athlètes ont réussi des gestes techniques comme la course d’élan. Il y a certes des choses à corriger à l’avenir. Mais il y a une bonne base » ; se réjouis Zéphirin Hounkennou. Satisfaction aussi du Président de la Fédération béninoise d’Athlétisme, Viérin Dégon qui affirme que ce n’est que le début. « Aux prochains championnats, nous allons sortir si possible de l’ornière d’autres disciplines » ; dit-il avant saluer les efforts du Gouvernement de la rupture dans le domaine sportif. Il a enfin remercié les différentes délégations de la sous-région qui sont venues rehausser le niveau de la compétition.

 

La Rédaction

 

Comments