BANNIERE
Tuesday, October 26, 2021
L'Information Sportive en Continu


Aviron | 2 445 vues

Aviron : Le Guerrier Privel Hinkati, le rêve achevé

2 445 vues , dans Aviron , le 30 octobre 2019


[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »]

C’est l’histoire d’un souverain qui rêvait de régner sur l’univers l’aviron, mais qui, ironie du destin, a pu mettre en place une Fédération de la discipline au Bénin pour réaliser son rêve. Ce rêve fut réalité, le samedi 12 octobre 2019 en Tunisie. Il termine 5ème d’une folle course en finale de cette régate qualificative continentale des Jeux olympiques.

Il y est enfin arrivé ! Privel Hinkati l’a cherchée et il l’a eue. Il sera donc parmi les cinq athlètes qui vont défendre le continent africain dans cette discipline aux Jeux olympiques. La compétition a été rude en présence de 22 nationalités en compétition. Le Béninois s’est armé de courage, de détermination et d’abnégation pour parvenir à se hisser au firmament de l’aviron.

Arraché de la France, puis déporté sous forme d’un exil au Bénin, sa terre ancestrale après la mise en place de la Fédération par David Gbadamassi, il va lutter comme le Roi Behanzin devant plusieurs autres combattants venus notamment de la Libye, du Maroc, du Soudan, du Kenya, de la Côte d’Ivoire, de l’Angola, du Cap Vert, de la Namibie, de la Guinée et du Cap-Vert.

Le porte flambeau du Bénin dans cette compétition qui vient ainsi d’honorer le Bénin n’a pas mordu la poussière. Il n’est pas mort à la guerre, les Béninois l’ont retrouvé vivant avec une très bonne nouvelle : la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Rire… Comme Béhanzin, souverain de la fin du 19ème siècle, Privel Hinkati reste et demeure ainsi une énigme que la nouvelle génération et les connaissances historiques n’arrivent pas encore à cerner. Qui est-il ? Quel est son parcours ? Comment est-il parvenu à réaliser cet exploit ? Autant de questions qui sont poser.

En lui octroyant une bourse de la Solidarité olympique, le Comité national olympique et sportif béninois dirigé par le président Julien Minavoa savait où il allait. En effet, Privel Hinkati tout comme Noëlie Yarigo (Athlétisme), Odile Ahouanwanou (Athlétisme), Celtus Dossou-Yovo (Judo), Jehudiel Kiki (Taekwondo) et Océanne Ganiero (Karaté) est bénéficiaire de ce soutien du Comité international olympique (Cio).

Privel Hinkati n’est donc pas loin du Roi Behanzin. Il a cravaché dur pour y parvenir. Il honore ainsi le Bénin, le Cio et le Cnos-Ben. Hinkati est désormais une grande figure de résistance à la pénétration coloniale à la grande compétition du monde : les Jeux olympiques. Son histoire reste encore un véritable sujet de recherche. De tous les athlètes qui se sont qualifiés pour cette compétition majeure comme sur le trône du royaume de Danxomè, il aura eu l’histoire la plus émouvante. Sans doute le plus mouvementé et tumultueux. Conclusion : Privel Hintaki est un guerrier du sport béninois.

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.