BANNIERE
Sunday, November 28, 2021
L'Information Sportive en Continu


Concession des infrastructures sportives : Arêmou Mansourou et Antoine Bonou apprécient

  L’une des décisions prises dans le cadre des réformes engagées pour la professionnalisation du sport béninois ne cesse d’alimenter…

4 782 vues , dans Athletisme Aviron Badminton Basketball Benin Sports TV Boxe Cyclisme Escrime Football Golf Gymnastique Handball Infos Judo Karate Lutte Maracana Natation Non classé Petanque Roller-Sports Rugby Taekwondo Tennis Tonsimin Ball Volley-ball , le 11 septembre 2020 Étiquettes : , , , , , , , , , ,


 

L’une des décisions prises dans le cadre des réformes engagées pour la professionnalisation du sport béninois ne cesse d’alimenter les débats. En effet après avoir exposé le modèle des sociétés sportives qu’ambitionne le Gouvernement du Président Patrice Talon, le Conseil des Ministres en date de ce mercredi 9 septembre 2020 a décidé de la mise en concession du stade René Pleven de Cotonou et des stades communaux aux entreprises propriétaires de clubs professionnels. Le premier pas est d’ailleurs posé avec la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) qui doit gérer le stade René Pleven sur la base d’une convention de mise à disposition et d’exploitation.

 

 » C’est une géniale idée « ; s’exclame le président de la Confédération Africaine de Handball (Cahb), le Béninois Docteur Arêmou Mansourou. Cette décision du Gouvernement est aussi  » très  » appréciée par le président de la Fédération béninoise de Handball (Fbh), Antoine BONOU.  » C’est une excellente décision de procéder par la concession des infrastructures sportives notamment les stades communaux. Cette réforme permettra de responsabiliser les sociétés sportives et par conséquent éviter que les pelouses et les aires de jeux ne soient occupées par les animaux « ; a fait savoir le patron du handball béninois.

 

Par ailleurs, Arêmou Mansourou invite le Gouvernement à insister sur la mise en place d’une convention signée par les deux parties qui définit clairement l’exploitation et l’entretien par les entreprises propriétaires de clubs professionnels.  » Ceci va garantir une bonne gestion de nos infrastructures au profit réellement de tous les sports «  ; a-t-il martelé avant de mettre un accent particulier sur l’exploitation effective aussi des autres aires de jeu notamment les terrains de basketball, de handball, de volley-ball, la piste d’athlétisme et autres.

 

Pérez Lekotan

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *