BANNIERE
Monday, January 24, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 985 vues

Coupe Ufoa-B U17 : Avec ses bébés, le Bénin met la pression sur l’Ufoa à Lomé

  Si le derby entre le Togo et le Bénin a tourné à l’avantage des togolais (3-1) lors de la…



 

Si le derby entre le Togo et le Bénin a tourné à l’avantage des togolais (3-1) lors de la 2è journée du tournoi qualificatif Ufoa-B U17 au stade de Kégué ce vendredi 08 janvier 2021, le Bénin risque de gagner celui encours sur le plan administratif. Déjà éliminé de la compétition, le Bénin exige le respect des âges après avoir donné la leçon.

 

Les expériences et les conséquences éduquent mieux dit-on. C’est ce que montre le Bénin au Togo dans le cadre du tournoi de qualification de zone B de l’Union des fédérations ouest africaines (Ufoa-B) qui se tient depuis le 5 janvier pour prendre fin 18 janvier 2021 en terre togolaise. Sous la forte dénonciation de Bénin Sports à travers son site www.benin-sports.com, le Bénin en se rendant au Togo, a pour une fois choisi réellement les gamins (Des Écureuils) de la catégorie. Objectif principal, donner aux différents centres de formation, la chance de mettre en lumière leur potentiel. Le Bénin a aussi décidé de montrer l’exemple après le scandale de Niamey de 2018.

 

En effet, ce dimanche 10 janvier 2021, l’Union des Fédérations ouest africaine de la Zone B (Ufoa-B), annonce la disqualification du Togo (pays organisateur) pourtant déja qualifié pour les 1/2 finales de ce tournoi qualificatif à la Can U17. Les responsables de la Fédération togolaise de football soupçonnent le médecin assermenté de la Confédération africaine de Football, le Docteur Maïga, de ne pas jouer la carte de la transparence.

 

Dans le rang des délégations, c’est la débandade totale. C’est d’ailleurs la première fois qu’il y autant de flou autour de la communication de l’Ufoa. Ce n’est pas la sérénité. Des acteurs se désolent et s’inquiètent s’il faut chasser l’ivoirien Aka Malan pour installer burkinabés et nigériens pour entretenir autant le flou. Par le passé, pour toutes les compétitions des U17, le médecin de la Confédération Africaine de football (Caf) ou celui de l’Ufoa, informe chaque pays de la situation de l’Irm avant le coup d’envoi. Mais à Lomé, rien n’est fait et le cafouillage est entretenu. Le Bénin peut être fier d’avoir perdu sur de larges scores devant des nations dont on doute de l’âge.

Pérez Lekotan

Comments


error: Le contenu est protégé !!