BANNIERE
Sunday, December 5, 2021
L'Information Sportive en Continu


Football | 4 672 vues

Écureuils U17 : Affaire disqualification de 15 joueurs après IRM, balle à terre!

  Le lundi 02 novembre 2020, 26 joueurs présélectionnés par Urbain Honfo sous la supervision du Directeur technique national (Dtn)…



 

Le lundi 02 novembre 2020, 26 joueurs présélectionnés par Urbain Honfo sous la supervision du Directeur technique national (Dtn) provisoire de la Fédération béninoise de Football (Fbf) sont passés au test d’Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM). Après l’analyse, ils seront 15 à se faire épingler. Bénin Sports à travers son site www.benin-sports.com a fait un compte-rendu fidèle de la situation. L’opinion publique s’en est émue et le Ministre des Sports Oswald Homéky, lors d’une rencontre avec le staff technique des U17 a laissé éclater sa saine colère. Après l’effervescence, il faut savoir raison gardée.

 

La presse avant-gardiste dont se veut Bénin Sports (www.benin-sports.com) a le devoir d’informer. Notre organe n’étant pas l’appendice d’une quelconque Cellule de Communication, nous devons la vérité à notre lectorat et à tous ceux qui nous soutiennent. Ceci étant dit, il faut observer que l’annonce de la nouvelle ne pourrait que causer des effluves dans un pays qui a été suspendu il y a deux ans seulement par la Confédération Africaine de Football (Caf) pour tricherie sur les âges de ses joueurs. Mieux, le Ministre des Sports, le même a connu des sueurs froides parce que beaucoup avait réclamé sa tête. En vain…

 

Toutes proportions gardées, que des joueurs ne passent pas le test IRM à la phase des présélections relève plutôt du classique dans les pays africains habitués à disputer les compétitions de catégorie d’âge. l’Etat-civil étant poreux sous les Topiques, les Fédérations nationales ont pris l’habitude de faire soumettre un maximum de joueurs présélectionnés au test IRM.

 

À ce jour, le Nigeria a présélectionné 50 joueurs. Il n’est pas dit que tous ces 50 joueurs passeront le test IRM avec succès. La presse nigériane choisira ou pas de faire le point de ceux d’entre ces joueurs qui se feront épinglés au test. Mais cela n’ébranlera pas la République pour autant. Le Ministre nigérian des Sports ne s’y mêlerait pas et à la fin, le Nigeria présentera une liste de joueurs déclarés aptes parce qu’ils satisferaient aux conditions d’âge. Un autre pays a retenu provisoirement 350 joueurs qui subiront tous le test IRM afin que ceux d’entre eux qui ne se ferait pas épinglés lors du test IRM puissent prendre part à l’ultime stage de préparation.

 

Le Bénin n’a donc pas encore triché et il n’y a pas encore une affaire d’État. La seule erreur commise par la Fbf est de n’avoir pas pris sur elle de faire subir très tôt le test à une cinquantaine de joueurs au moins. Au Bénin comme ailleurs le Volet Numéro 1 ou le passeport exhibé par un jeune joueur n’est pas une garantie de ce que ce dernier porte l’âge inscrit sur le fameux document. Le Dtn provisoire de la Fbf qui a passé plusieurs années en France devrait s’accommoder de cette réalité tropicale et s’éviter d’être étranger dans son propre pays.

 

D’autres joueurs ont été appelés par le Staff technique des U17 pour suppléer au départ de ceux qui ont été remerciés. Nous devrons nous attendre à ce que certains parmi les nouveaux appelés puissent se faire encore épinglés lors du test IRM. Benin-sports en fera écho puisque c’est le rôle de la presse. L’essentiel c’est qu’au final, le Bénin puisse présenter à la Caf une liste de joueurs hors de tout propos. Ramenons la balle à terre et trêve de chasse aux sorciers.

 

Pérez Lekotan

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *