Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 19 160 vues

Élim Can 2021, Bénin # Lesotho : Carinos Chanhoun en parle

Le samedi 14 novembre 2020, les Écureuils du Bénin ont battu les Crocodiles du Lesotho pour le compte de la…



Le samedi 14 novembre 2020, les Écureuils du Bénin ont battu les Crocodiles du Lesotho pour le compte de la 3ème journée des éliminatoires à la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2021 au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. Le Bénin s’est imposé, 1-0 grâce à une réalisation de Jodel Dossou. Quelques jours après ce match, Bénin Sports à travers son site www.benin-sports.com revient sur la prestation de certains de certains joueurs de la troupe à Michel Dussuyer grâce à Carinos Chanhoun, Journaliste reporter Sportif béninois et Directeur de Publication à Afrique Sports.

Yohan Roche : Yohan Roche a fait un match plaisant pour sa grande première à domicile. Ce que j’ai le plus aimé chez lui, est son intelligence. On ne dirait pas que c’est la première fois qu’il joue aux côtés de Hountondji et Adénon. En Première mi-temps, il n’a vraiment pas été mis en difficulté puisque le Bénin a dominé. Mais les rares situations offensives de Lesotho, il a su avec calme s’imposer. Il a cette intelligence de profiter des erreurs des attaquants Basotho pour faire la différence. Il ne laisse aucune possibilité à ses adversaires. Il garde toujours ses yeux sur le ballon, pas sur l’adversaire et c’est élémentaire pour un défenseur. Sur certains ballons aériens qui devraient le mettre en difficulté, il parvient à s’en sortir grâce à son timing, son intelligence et sa lecture de la trajectoire. Il sait mettre de l’impact dans ses interventions. Il n’est pas très rapide mais arrive à couper certains ballons donnés dans la profondeur. Parfois, il fait l’effort de glisser sur les côtés pour contrer les débordements des Crocodiles. Il a aussi une bonne technique de passe courte mais doit travailler ses relances et ses longues passes. Il a manqué quelques longs ballons même s’il sait bien ressortir les balles dans un bloc bas. J’avoue avoir été impressionné par sa discipline tactique. Il ne se complique pas la tâche. Il récupère, lève la tête et cherche un partenaire démarqué. Yohan Roche est un défenseur d’avenir et vous le verrez dans quelques années.

Matteo Ahlinvi : Matteo Ahlinvi, auteur d’un très gros match. Je me suis demandé s’il est milieu défensif ou offensif. On ne dirait pas qu’il s’agissait de son premier match à domicile lui aussi. A l’aise techniquement, il perd rarement le ballon. J’envie de dire qu’il est le positif de Sessi d’Almeida. Il sait récupérer mais relance proprement. Toujours disponible à recevoir le ballon et à travailler au milieu il a vraiment fait le lien entre la défense et l’attaque. Il a une vision de jeu hallucinante et une qualité de passe extraordinaire. Très technique balle au pied, il a un gros volume de jeu. L’activité de Sessi D’Almeida décharge un peu le Nîmois de ses tâches défensives. C’est une configuration idéale pour Mattéo qui montre toute sa palette technique au milieu puisqu’il a joué à la fois, récupérateur et meneur en phase offensive. Il a la capacité de marquer et je pense qu’il doit plus prendre de risque. C’est un joueur efficace pour le Bénin, autant défensivement qu’offensivement. Il me fait penser à Fabinho de Liverpool qui est un récupérateur-créateur. Son volume de jeu lui permet de récupérer des ballons en allant presser haut que de se projeter depuis la deuxième ligne en phase offensive, créant avant tout le danger par des appels sans ballon. C’est le nouveau prototype de joueurs évoluant dans la zone du 10 à l’ancienne. Sa faculté à répéter les efforts pour attaquer les espaces et presser en première ligne est magnifiée par une virtuosité technique qui génère des occasions. Cette polyvalence va lui permettre de briller dans plusieurs contextes tactiques différents. Le seul point noir reste sa capacité physique. Un joueur de son profil doit beaucoup travailler physiquement. Sinon je le trouve un peu limité physiquement.

Charbel Gomez : Charbel Gomez, quel culot ! J’aime son mental. Il a gagné des points et sur son premier ballon, il a réussi à faire ce que David Djigla n’a pas pu durant toute la première mi-temps. C’est un joueur de déséquilibre qui combine bien vélocité et technicité. Il a apporté de la profondeur et a réussi en un temps record, une série de centre à l’endroit de Steve Mounié qui, avouons-le, a manqué de bon ballon. Il aime provoquer, casser les reins, créer des occasions, et c’est un bon élément pour Michel Dussuyer pour embêter la défense adverse en fin de match. C’est clair, il ne sera pas titulaire pour l’instant mais peut faire la différence en quittant le banc. Il est jeune et est explosif. C’est bien de lui donner les 20 dernières minutes pour embêter les défenseurs adverses déjà fatigués. Face au Lesotho, son entrée en jeu a été excellente. Il a apporté la profondeur à un moment où nous étions moins bien laissant l’équipe adverse multipliées les pénétrations offensives. Charbel doit savoir ajuster ses dernières passes et surtout doit veiller à la discipline tactique. Son entrée a énormément apporté offensivement mais par contre, il bâcle ses tâches défensives.

Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.