BANNIERE
Tuesday, October 26, 2021
L'Information Sportive en Continu


Élim Can 2022 : Michel Dussuyer boycotte le championnat national



Alors que la Super Ligue Pro bat son plein sur toute l’étendue du territoire national, Michel Dussuyer n’a retenu aucun joueur y évoluant. Stupeur dans le rang des observateurs du football béninois qui se retrouvent surpris.

Lancé depuis plusieurs mois maintenant, le championnat national du Bénin suit son cours. Si l’on a aperçu plusieurs fois Michel Dussuyer et son adjoint Moussa Latoundji sur les différents stades de déroulement du championnat local, les patrons des Écureuils n’ont retenu aucun joueur local pour la double confrontation à venir face Nigéria et la Sierra Leone. Ce qui est paradoxale est le choix de plusieurs joueurs qui ne sont pas en compétition dans leur club. Par contre, les joueurs du championnat ont la chance de jouer deux matchs par semaine. Ils devraient être plus en jambe.

En effet, le Bénin dispose bien d’un championnat national de Football. Politiquement, Michel Dussuyer était en devoir de prendre un ou deux joueurs pour faire la promotion du football local, même s’il ne veut pas utiliser ces derniers. Le Chef de l’État, Patrice Athanase Guillaume Talon et le Ministre des Sports, Oswald Homeky ont énormément fait pour que ce championnat démarre avec des entreprise publiques et privées qui ont cru en la nouvelle politique et qui mettent leurs ressources. Michou ne devrait pas venir jouer aux techniciens en nous inondant avec ses joueurs qui n’ont pas de temps de jeu. Prendre des joueurs locaux, est un moyen d’accompagner l’initiative du Gouvernement. Aucun béninois ne lui demande de titulariser un joueur du championnat national. Mais par respect pour le peuple et pour nos autorités, politiquement, il devrait convoquer au moins unn joueur local comme enjoliveur pour encourager tout le monde. Tout ceci vient du fait que Dussuyer est un coach tellement rigide. Conservateur sur les bords, qui n’aime pas souvent bousculer ses certitudes. Il a son groupe, « ses gars » et change très peu. Même lors des matchs amicaux où il faut voir autre chose, Michel remet presque son onze type au lieu de donner du temps de jeu aux quelques jeunes qu’il appelle. C’est dommage.

Le sélectionneur français tente de s’expliquer en parlant de l’écart de niveau entre le championnat béninois et le niveau international: «Entre le niveau du championnat béninois et le niveau international, il y a un grand écart. Je ne sais pas s’ils pourront s’adapter immédiatement». Il ajoute : «c’est une décision face aux enjeux et à l’expérience». Michel Dussuyer précise pour finir que la porte de l’équipe nationale n’est pas fermée aux joueurs locaux : « Je suis avec beaucoup d’intérêt le championnat national et quelques joueurs ont retenu mon attention». Ainsi donc, les locaux savent à quoi s’en tenir s’ils veulent voir leurs noms figuré dans la liste des prochains rassemblements et sans oublier la Can.

Pérez Lekotan / Sènan Ange Mandje

Comments