Saturday, October 1, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 9 621 vues

Football / Entretien : « Mon nom ne s’effacera jamais de Bayelsa FC du Nigeria »; Fousseni Lazadi

Repéré et formé au centre de formation de Tanekas, Fousseni Lazadi fait parti de ces rares joueurs qui évoluent en…

9 621 vues , dans Football , le 24 avril 2020 Étiquettes : , , , ,


Repéré et formé au centre de formation de Tanekas, Fousseni Lazadi fait parti de ces rares joueurs qui évoluent en tant que latéral droit de métier. Plusieurs fois sélectionné en équipe nationale, toutes catégories confondues et plusieurs fois champion du Bénin, le latéral droit des écureuils et actuel sociétaire de Énergie Fc, continue d’écrire son histoire. Après avoir démontré son savoir faire dans le championnat Nigérian, Fousseni Lazadi réédite l’exploit après son retour au bercail. Dans un entretien exclusif dans Ebc (les Ecureuils du Bénin dans nos coeurs), l’international béninois est revenu sur ses parcours, ses expériences au Nigeria en club et avec les écureuils, son appréciation de l’équipe actuelle des Écureuils puis pour finir son avis sur la crise sanitaire (Covid-19) qui a tout bouleversé dans le monde du sport en général et le football en particulier.

Alors dites nous qui est Fousseni Lazadi en réalité ?

Lazadi Fousseni est un footballeur international béninois. Je suis un latéral droit avec une taille moyenne de 1m 60, je pèse 59 kg et je joue actuellement avec Énergie Fc.

Depuis quand vous avez commencé le football et comment et à quel âge ?

J’ai commencé le  football tout jeune, déjà à 14 ans je suis sélectionné pour le tournoi Uasep, ce qui m’a permis de taper dans l’œil des recruteurs du centre sports étude de Natitingou ( Tanekas ) de Ahoundjihounou et c’est comme ça que j’ai commencé le football. 

Quel est alors aujourd’hui votre parcours en tant que footballeur professionnel ?

Après le centre de formation, c’est Aspac qui m’a enrôlé et j’ai évolué en deuxième division avant de rejoindre l’élite. J’ai évolué avec ce même club de 2005-2014. Trois fois champion du Bénin et une fois la coupe l’indépendance en 2009 . Après j’ai signé au Nigeria à Bayelsa Fc de 2014 à 2018. Du retour au bercail en 2018, j’ai signé aux Buffles de Parakou où j’ai été encore une fois championnat du Bénin. Aujourd’hui j’évolue sous les couleurs des Électriciens (Énergie FC). Notons que, j’ai eu a remporté la coupe du Nigeria en 2017 avant de revenir au bercail.

Comment tu as passé les 4 ans au Nigeria  ?

Très bien, j’ai été égal à moi même durant ces années là. J’ai acquis beaucoup d’expériences. Au Nigéria le football est beaucoup plus physique et le championnat est long. Les places sont plus serrées, pas d’amusement alors seul le travail te permettra de mieux t’exprimer. J’ai écrit mon nom à Bayelsa Fc qui ne sera jamais effacé puisque jusqu’à présent ils me réclament.

Et comment vous avez surmonté tout cela ?
J’ai vite compris qu’il ne faut pas m’endormir, j’ai décidé redoubler d’effort et ça a marché comme je l’avais souhaité. Seul le travail m’a permis de tout surmonter. 

Plusieurs fois sélectionné en équipe nationale dans les categories d’âges, dîtes nous comment vous avez vécu ces moments ? 

Rire…, c’était superbe  ces moments, c’est vraiment important de défendre sa nation.

Penses-tu encore revenir en sélection un jour ???
Oui, j’ai pas encore mis fin à ma carrière internationale alors si la chance se présente je ne douterai pas une seconde.

Qu’est-ce qui vous a marqué ou choqué pendant ces temps ?Ce qui m’a choqué est que durant tout ce temps, j’ai pas pu me qualifier à une grande compétition internationale avec l’équipe A (les seniors). 

Quel est votre appréciation aujourd’hui sur la performance des écureuils depuis la Can Égypte 2019 à aujourd’hui ?
Ils ont fait une très belle Can avec une très bonne prestation pendant et après la can je suis vraiment fière d’eux.

Ton Ecureuil préféré ? 

Allagbé parce qu’il est plus qu’un frère pour moi car il a fait le même centre de formation que moi au pays. On a aussi joué la Can Junior 2013 ensemble et je connais bien ses qualités.

Quel est ton plus grand regret ?

C’est de n’avoir jamais été convoqué par le coach Michel Dussuyer. 

Le monde entier est secoué par une crise sanitaire causée par le coronavirus (Covid-19 ) qui a poussé les autorités à suspendre les différents championnats, Qu’en dites vous Mr Fouseni ?

La loi c’est la loi. C’est pour le bien de tous je ne peux qu’appeler la population à respecter les consignes données par les autorités afin que ce mal passe vite et qu’on reprenne les crampons.

Réalisation : Lazare Sekpazin

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.