Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 1 912 vues

Football / Gestion du stade de Parakou : « Ce n’est pas facile ; mais on y arrive » ; Lafia Simin ; Directeur du stade de Parakou

Au moment où les évènements sportifs sont à l’arrêt aux pays des Écureuils à l’instar des autres pays du monde…

1 912 vues , dans Football , le 1 avril 2020 Étiquettes : , , ,


Au moment où les évènements sportifs sont à l’arrêt aux pays des Écureuils à l’instar des autres pays du monde pour cause de coronavirus, la rédaction de Bénin Sports fait un zoom sur le stade municipal de Parakou vieux de plus de 60 ans.

Construit en 1958 par le gouvernement d’alors, ce n’est qu’en 2014 que le stade de Parakou bénéficiera de la pose d’un gazon synthétique sur l’aire de jeu dédié au football grâce à la Fédération internationale de football association (Fifa) en collaboration avec la Fédération béninoise de football (Fbf). Entre temps, un gradin d’une capacité de 8000 places y était déjà érigé. Mieux, la clôture après quelques chutes aussi avait déjà fait peau neuve sous l’ère de l’Honorable Augustin Ahouanvoébla alors président de la Fbf. 

Logeant une dizaine de clubs dont les Buffles du Borgou (champion en titre) pour leurs entraînements et matches à domicile, le stade municipal de Parakou reçoit au jour le jour les équipes de football de différentes divisions que sont : la Ligue 1, la Ligue 2, la Ligue 3 et de la Ligue amateur. Sans oublier les associations des anciens footballeurs. 

Approché pour se prononcer la gestion des entraînements de ces différents clubs, le directeur du stade, Lafia Simin avoue que  » ce n’est pas facile ; mais on y arrive « . Il ajoute qu’en collaboration avec les différentes parties prenantes que sont les clubs, elles se partagent le terrain pour l’entraînement. « Le stade de Parakou est en animation de 7h à 19h » ; précise le Directeur du stade. 

Le nombre de clubs ne cesse d’accroître dans la commune de Parakou et les installations du stade prennent de l’âge et se dégradent au fil du temps. Il est alors souhaitable que la ville de Parakou bénéficie d’un autre stade digne du nom pour répondre aux besoins des acteurs du sport. Sur le sujet, Lafia Simin répond sans ambages :  » Parakou mérite effectivement un second stade et les autorités aussi bien gouvernementales que communales s’y attèlent  » ; rassurent-t-il. Lafia Simin va loin et précise qu’une espace de 20 hectares est déjà aménagée pour la circonstance. Selon ses explications, d’ici quelques années, ce projet sera une réalité. Mais, en attendant, il exhorte tous les usagers du stade de Parakou à la patience, à la compréhension et au fair-play. 

De Parakou, Pérez Lekotan / Orou Gado Ouzérou

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.