Saturday, October 1, 2022
L'Information Sportive en Continu


Basketball | 8 548 vues

J-2 Super Ligue : Impressionnante Aspal perd les armes chez les hommes

[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »] Les installations du Cas de Parakou accueillait deux matches de la Super Ligue de basket-ball dans…

8 548 vues , dans Basketball , le 15 février 2020


[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »]

Les installations du Cas de Parakou accueillait deux matches de la Super Ligue de basket-ball dans l’après-midi, de ce samedi 15 février 2020. Chez les dames, l’Association sportive du port autonome de Cotonou (Aspac) a déroulé son jeu face à une modeste formation de Aspal alors que chez les hommes, Aspac a souffert avant de s’imposer.

« Même si l’équipe de Aspac gagne, elle saura qu’elle a rencontré une équipe à Parakou »

Ainsi s’exprimait l’entraîneur de Aspal, Jean M’po lors de la conférence d’avant-match. Ces propos ont été confirmés. Le spectacle était au rendez-vous chez les hommes entre Aspal et le champion en titre Aspac. En présence du public qui a fait massivement le déplacement et acquis à la cause des locaux, le match a pris l’allure d’une revanche. Très tôt, les hommes de Jean M’po ont affiché leur intention de ne pas se laisser faire. Les coéquipiers de Cide Dononou de Aspal vont à la pause avec un retard d’un point : Aspal 30 # 31 Aspac. De retour des vestiaires, les hommes de Brice Quenum montrent un autre visage. Ils assurent les rebonds, les attaques et défendent bien. Les deux équipes font le mano à mano ; 40-45 pour Aspac. Aspal perd trois de ses joueurs. En effet, Neuman Chikou, Chédrac et Roméo Dahassounou abandonnent les siens. C’est le déclic du match. Aspal ne pourra rien et perd le match par un score de 66-74. Quoique défaite, Aspal n’a pas démérité. Les coéquipiers de Dénis Enosh Zohoun ont maitrisé leur sujet et ont fait douter les champions en titre. Pour s’imposer, Cide Dovonou et autres ont dû puiser dans leur réserve portuaire pour venir à bout d’une équipe de Aspal très en place techniquement et tactiquement.
 Avant ce match, les dames de Aspal avaient bu l’eau face à leurs homologues de Aspac plus fortes qu’elles par le score de 30-94 dans un match presque à sens unique. Ainsi, logiquement, Marlène Somakou et ses joueuses n’ont pas eu de difficulté avant d’écraser une équipe jeune d’Aspal plein d’avenir. « Nous ne sommes pas déçues. Nous savions que le match ne serait pas une partie de plaisir. Nous allons continué notre apprentissage et nous maintenir dans la Super Ligue » ; dira Ilimath Amouda à la presse après le match avant d’inviter ses coéquipières à avoir le courage.

De Parakou, Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.