BANNIERE
Sunday, December 5, 2021
L'Information Sportive en Continu


Infos | 1 417 vues

Tacle Sports / Actualité / Covid-19 : La légèreté du Cous-Uac

Malgré la suspension de toutes les activités par la Fédération béninoise de Basket-ball (Fbbb)  le mercredi 18 mars 2020 et…

1 417 vues , dans Infos , le 30 avril 2020 Étiquettes : , , , ,


Malgré la suspension de toutes les activités par la Fédération béninoise de Basket-ball (Fbbb)  le mercredi 18 mars 2020 et son rappel à l’ordre le mardi 7 avril 2020, il est revenu à la rédaction de Bénin Sports de constater avec insistance qu’en dépit des consignes fermes du Gouvernement et de la note circulaire de la Fbbb pour la riposte contre le COVID-19, certaines personnes parfois des athlètes organisent et ou participent à des activités sportives sur les installations sportives de l’Université d’Abomey-Calavi. Or, la Super Ligue, les championnats D2, les championnats des autres catégories, les séances d’entrainements de toutes les catégories et toutes autres activités et évènements sportifs de Basket-ball sont suspendus sur tout le territoire national par le Comité exécutif dirigé par le Docteur Ismahinl Onifadé. 

Ainsi, pour faire respecter la décision, la Fbbb a certifié avoir pris toutes les dispositions pour que les mesures soient respectées. Mais, hélas ! Les gens continuent d’y jouer, malgré les nombreux rappels à l’ordre et les suggestions d’enlèvement des cerceaux de la Fédération béninoise de Basketball. Or, au village des enfants Sos et au Ceg par exemple nous avons vérifié et le constat est que toutes que les dispositions sont suivies. Pendant ce temps, au campus, les acteurs veulent faire de la résistance. Pourquoi ? 

Le constat est amer, le sport universitaire qui est agonisant et presque mourant ne doit pas encore être affecté par le Covid-19 à cause de la légèreté des autorités. Par contre, selon les informations, les équipes de Basket-ball, de handball, de Volley-ball, de Football et autres de l’Université d’ Abomey-Calavi (Uac) ont arrêté toutes les activités. Il revient alors à la Directrice du Centre des œuvres universitaires et sociales d’Abomey-Calavi (Cous-AC), Ghislaine Fagbohoun et son équipe de prendre leur responsabilité. Ils doivent user de tous les moyens pour mettre en application les décisions du Conseil extraordinaire des ministres en date du 17 mars 2020 jusqu’à nouvel ordre. C’est une question de responsabilité. 

Réalisation : Sènankpon Pérez Lekotan  

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *