Sunday, October 2, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football, Infos | 12 904 vues

Football : Les Écureuils U17 et U20 abandonnés?

  Deux grands rendez-vous attendent le Bénin dans les jours à venir. Si le sélectionneur national des Cadets a eu…



 

Deux grands rendez-vous attendent le Bénin dans les jours à venir. Si le sélectionneur national des Cadets a eu la vie sauve à cause du report de la compétition de l’Union des Fédérations ouest-africaine du 5 au 20 Décembre 2020, son homologue des Cadets, Mathias Déguénon se prépare activement pour le tournoi qualificatif Ufoa B de la Can Mauritanie 2021, prévue à Lomé du 14 au 29 Novembre 2020.

 

Pour l’heure, le constat est amer; les conditions de travail ne sont pas les meilleures. Tous les stades sont fermés après la formation des encadreurs sportifs devant s’occuper de l’animation des classes sportives en Athlétisme, en Basketball, en Handball, en Football et en Arts martiaux. Le Centre d’excellence de Football de Missérété n’est pas aussi ouvert. Les Écureuils juniors ont trouvé refuge au Centre de formation de l’Union sportive de Semé-Kraké (Uss Kraké), du Président Magloire Oké. Heureusement que lui avait cette infrastructure ! Mathias Déguénon et ses adjoints travaillent dans une clandestinité totale comme des négriers qui veulent rejoindre l’Europe.

 

Outre les conditions de travail à décrier, il faut parler aussi des moyens mis à la disposition des deux sélectionneurs pour la constitution de ces équipes de catégories d’âges. Les deux encadrements ont émis des vœux d’étoffer leur troupe avec quelques expatriés qui viendront en renfort. Est-ce possible ? Par exemple, chez les Juniors, on apprend dans les coulisses la convocation de l’ancien gardien de but de la Jeunesse d’Agonli, Farou Loukmane. L’ actuel pensionnaire de Sokoto United (D2/Nigeria) est même déjà à Cotonou.

 

D’autres expatriés comme Zeidane Inoussa (SM Caen/D2 France), Andreas Hountondji (SM Caen B/N2 France), Cameron Hountondji (Laval B), Jonas Tossou (Tulevik/D1 Estonie) et Ange-Josué Tchibozo (Juventus U19/Italie) auraient été pré-convoqués et pourraient faire leurs preuves dans cette compétition si les  » demi-dieux  » du football béninois donnent leur ok. Ainsi, il faut espérer que les autorités fassent vraiment l’effort financier de faire venir les joueurs identifiés par les Sélectionneurs nationaux.

 

Bénin Sports voudrait rappeler qu’il ne sert à rien de déployer tout l’armada vers les Écureuils séniors et laisser de côté les sélections de catégories d’âges qui constituent l’avenir du football d’un pays. Car, en dehors du fait que les Sélectionneurs des équipes de catégories d’âges sont sans salaire, c’est qu’ils ne disposent que très rarement des joueurs qu’ils ont identifiés dans des pays qui ne sont pas limitrophes au Bénin.

 

Le constat est que les dirigeants que ce soit au ministère des Sports ou à la Fédération béninoise de Football (Fbf) ont beau parler, ils n’arrivent pas à se convaincre de ce qu’il faut investir dans la relève. À titre illustratif, si les Sélections U17 et U20 existaient et qu’elles étaient entretenues, le Sélectionneur national des Écureuils A, Michel Dussuyer n’aurait pas autant de mal à retrouver de jeunes talents béninois évoluant en dehors du pays. C’est-à-dire, la Sélection A aurait eu son antichambre et tout le monde verrait comment progressent les jeunes internationaux U17 et U20, promis à la Sélection A; mais ce n’est malheureusement pas le cas au Bénin. Les U17 et U20 ne sont pas des sous-sélections. C’est là que se confectionne l’avenir du sport dans toutes les disciplines sportives. Réveillez-vous !

 

Pérez Lekotan

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.