Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Handball, Infos | 78 645 vues

1ère édition du Gala des Fédérations Sportives Nationales : Un sport, une histoire, des hommes, un palmarès ; la Fbh à la loupe

Ce samedi 27 juin 2020 à Canal Olympia de Cotonou, le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) a primé,…



Ce samedi 27 juin 2020 à Canal Olympia de Cotonou, le Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) a primé, les trois meilleures Fédérations sportives du Bénin pour le compte de la saison 2019-2020. Au terme des travaux conduits par le Jury présidé par Raoul Ouendo, ancien Basketteur et ancien Procureur de la République, c’est la Fédération béninoise de Handball (Fbhb) qui vient en tête du classement. Le Comité dirigé par le passionné Opérateur économique, Antoine Bonou décroche ainsi la médaille d’Or et s’en va avec un chèque de 6 millions F Cfa. En décrochant la 1ère place, la Fbhb s’impose comme la meilleure fédération proche de l’approche managériale performante en sport et respecte les trois grands piliers de l’évaluation du diagnostic du pronostic vital de chacune des vingt-huit (28) fédérations du Bénin. De même, les acteurs du Handball béninois notamment, le Président de la Confédération africaine de Handball, le Béninois, Docteur Arêmou Adolphe Mansourou peuvent se targuer du respect des exigences de l’Assiette fédérale identitaire (AFI) qui couvre différents domaines d’actions stratégiques. Pour la saison en cours, le Président Antoine Bonou et ses pairs de la Fédération se distinguent par la démocratisation de la pratique sportive avec une bonne administration et des procédures associées à une gestion financière transparente et efficace, une gestion technique et performante devant un dispositif juridictionnel; tout ceci sanctionné par une gestion efficiente des ressources humaines.

Zoom sur la Fédération béninoise de Handball (Fbhb)

Une riche histoire : La Fédération Béninoise de Handball (Fbhb), anciennement Fédération Dahoméenne de Handball, est créée le 28 Novembre 1962, soit deux années après l’accession du pays à la souveraineté internationale. Depuis cette date, l’institution, en pleine expansion, a connu huit (08) Présidents. C’est à Emile do Rego, alors Proviseur du Lycée Béhanzin, qu’est revenu l’honneur de diriger la Fédération pendant la première décennie de son existence. En 1972, il passe la main à Clément Zinzindohoué, Officier Militaire, qui a présidé aux destinées de la structure fédérale pendant deux ans avant de céder son fauteuil en 1974 à l’Enseignant d’Education Physique et Sportive, Théophile Gnansounou. Ce dernier restera en poste jusqu’en 1979. Après lui, vient Alphonse Agbayahoun, Cadre Supérieur de la Santé Publique. Ce dernier, après un bref mandat de deux ans, va céder la place à Marius Francisco, Ingénieur Informaticien, qui a effectué le plus long séjour à la tête de la Fbhb et qui va démissionner plus tard en 1997 après son élection à la tête du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) en respect des dispositions de l’institution. Il sera remplacé par Eléazar Nahum, Administrateur des Hôpitaux, décédé quelques mois avant la fin de son deuxième mandat en 2005. Le 17 Juillet 2005, Docteur Arêmou Mansourou, Professeur d’Université, est élu pour présider aux destinées du handball béninois. En septembre 2013, il passe le témoin à Antoine Bonou, cadre du trésor devenu opérateur économique. C’est donc lui qui préside aux destinées du handball béninois actuellement puisque son deuxième mandat court jusqu’en Septembre 2021. A ce jour, la Fbhb compte 1348 licenciés dont 589 chez les femmes et 759 hommes. Il convient toutefois de signaler que ce chiffre masque un peu la réalité car de nombreux pratiquants, surtout en milieu scolaire, n’ont pas encore intégré des clubs et n’ont pas, par conséquent, une licence fédérale, signale le 1er Vice-président Serge Acakpo.
Palmarès alléchant : La Fédération béninoise de Handball dispose d’un palmarès impressionnant qui confirme sa suprématie au sein du mouvement sportif béninois. Tout ça a été possible grâce à  4 générations. La génération 70 dans laquelle on peut citer l’actuel président de la Cahb, Docteur Arêmou Mansourou, Epiphane Amoussou dit Togolo et Samson Constant chez les Hommes. Chez les dames, on retiendra des noms comme  Huguette Hounnou Gouthon, Cherifath Nalla, Moulikath Lehady et Marie Koukoi. La Génération 90 est composée de Antoine Allade dit Toto, Ousmane Goumbi alias Labo et Wilfried Amoussou. Il faut aussi remarquer la génération 2000 qui a fait rêver tout le peuple béninois en allant au Mondial junior avec des noms comme Romaric Akozé, El Barry Mama Babatchene, Isidore Sina, Abbas Kora, Eric Ghetoho,  Romaric Lawson, Puerick Bankole et Patrick Quenum. Chez les jeunes filles, on pourrait retenir Célestine Boko, Immaculée Hounsinou, Jacqueline Adjahossi, Zita Ahouangansy et Choucourath Imorou. Enfin, nous avons la génération 2010 avec des joueurs comme Lionel Affanou, Sankara Simbia, Ibrahim Hadi et Joël Ahossi chez les hommes ; Fatima KONE, Misette Guedezounme, Valentine Clotoé et Birikissou Abdoulaye chez les dames.
• Cadette (Filles) : 1998 : Médaille d’argent au Tournoi de la CEDEAO à Yobé (Nigéria) ; 2015 : Médaille d’argent au Tournoi zones 2 &3 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) ; 2017 : Médaille d’argent au Tournoi zones 2 & 3 à Cotonou (Bénin) ; 2018 : Médaille de bronze au Challenge Trophy IHF régional à Niamey(Niger).
• Cadet (Garçons) : 1998 : Médaille d’argent  au Tournoi de la CEDEAO à Yobé (Nigéria) ; 2000 : Vainqueur du 1er Championnat d’Afrique des Nations à Abidjan (Côte d’Ivoire) ; 2009 : 4ème au Championnat d’Afrique des Nations à Tripoli/Lybie (qualifié pour le Mondial cadet) ; 2013 : Vainqueur du Tournoi zone 2 & 3 à Ouagadougou
• Junior (Jeunes Filles) : 1996 : Médaille de bronze au Tournoi de la solidarité Junior à Ouagadougou (Burkina Faso) ; 2010 : Médaille d’argent au Challenge Trophy IHF zone 3 à Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) ; 2010 : Médaille d’argent aux Jeux de la CEDEAO à Abuja (Nigéria) ; 2012 : Médaille d’argent  au Challenge Trophy IHF zone 3 à Accra(Ghana) ; 2014 : Médaille d’argent au Challenge Trophy IHF zone 3 à Lomé (Togo) ; 2016 : Vainqueur du Challenge Trophy IHF zone 3 à Lomé (Togo) ; 2017 : Vainqueurg du Challenge Trophy IHF continental à Dakar (Sénégal) ; 2019 : Vainqueur du Challenge Trophy IHF zone 3 à Niamey (Niger) ; 2019 : Médaille de bronze au Challenge Trophy IHF continental à Conakry (Guinée)
• Junior (Jeunes Gens) : 1996 : Médaille de bronze au Tournoi de la Solidarité à Ouagadougou (Burkina Faso) ; 2009 : Vainqueur du Challenge Trophy IHF zone 3 à Lomé (Togo) ; 2010 : vainqueur du Challenge Trophy IHF Continental à Brazzaville(Congo) ; 2010 : 4e au Championnat d’Afrique des Nations à Libreville/Gabon (qualifié pour le Mondial junior) ; 2011 : Médaille de bronze  au Challenge Trophy IHF Mondial à Jaipur (Inde) ; 2011 : Participation au Mondial junior à Thessalonique/Grèce ; 2012 : Médaille d’argent au Challenge Trophy IHF zone 3 à Accra (Ghana) ; 2012 : Médaille d’argent aux Jeux de la CEDEAO à Accra (Ghana) ; 2014 : Médaille  de bronze au Challenge Trophy IHF zone 3 à Lomé (Togo) ; 2016 : Vainqueur du Challenge Trophy IHF zone 3 à Lomé (Togo) ; 2017 : Médaille d’argent du Challenge Trophy IHF continental à Dakar (Sénégal) ; 2018 : Médaille de bronze au Challenge Trophy IHF zone 3 à Niamey (Niger)
• Seniors (Dames) : 1979 : Vainqueur du tournoi qualificatif pour le CAN à Porto-Novo (Bénin) ; 1994 : Médaille de bronze au Tournoi de la Solidarité à Niamey (Niger) ; 1995 : Vainqueur du Tournoi de la Solidarité à Porto-Novo (Bénin) ; 1996 : Médaille de bronze au Tournoi de la Solidarité à Lomé (Togo) ; 1997 : Médaille de bronze au Tournoi de la Solidarité à Ouagadougou (Burkina Faso) ; 1999 : Médaille d’argent  au Tournoi de la Solidarité à Porto-Novo (Bénin) ; 2002 : Vainqueur du Challenge Trophy à Bamako (Mali) ; 2004 : Vainqueur du Challenge Trophy à Bamako (Mali) ; 2004 : Médaille d’argent au Tournoi de la Ville d’Accra (Ghana) ; 2006 : Médaille d’argent  au Challenge Trophy à Lomé (Togo)
• Seniors (Hommes) : 1977 : Vainqueur des éliminatoires des jeux Africains d’Alger zone 3 ; 1978 : Participation aux Jeux Africains  d’Alger ; 1993 : Médaille de bronze au Championnat d’Afrique des Nations B à Cotonou (Bénin) ; 1994 : Vainqueur du 1er Tournoi de la Solidarité à Niamey (Niger) ; 1995 : 3e aux éliminatoires des Jeux Africains d’Harare zone 3 à Abidjan (Côte d’Ivoire) ; 1995 : Vainqueur du Tournoi de la Solidarité à Porto-Novo (Bénin) ; 1996 : Médaille d’argent au Tournoi de la Solidarité à Lomé (Bénin) ; 1997 : Vainqueur du Tournoi de la Solidarité à Ouagadougou (Burkina Faso) ; 1999 : Vainqueur du Tournoi de la Solidarité à Porto-Novo (Bénin) ; 2004 : Vainqueur du Tournoi d’Accra (Ghana)
Les perspectives : Le handball en milieu scolaire est aujourd’hui la priorité du président Antoine Bonou et de son Comité exécutif. Soucieux de bâtir un handball dynamique et très compétitif, capable de faire rayonner le Bénin aux plans sous-régional, régional et international, l’exécutif que dirige Antoine Bonou s’est inscrit dans la même vision que la précédente : la formation à la base surtout en milieu scolaire. Il s’agit d’un vaste chantier dont les défis restent énormes quoique le challenge demeure passionnant. Aujourd’hui, le handball se pratique beaucoup dans les écoles, collèges et lycées surtout avec l’implication de la Fbhb dans le mouvement sportif scolaire ces dernières années. Ayant, en effet, compris que l’avenir du handball se trouve en milieu scolaire, l’équipe dirigeante a noué des partenariats avec les structures en charge du mouvement sportif scolaire pour les assister afin d’assurer la vulgarisation et le développement de la discipline dans ledit milieu. Les écoles utilisent les mêmes infrastructures existantes dans les grandes villes. Dans les autres localités, ce sont des terrains sommairement aménagés dans les écoles qui sont utilisés.

Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.