Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Athlétisme / Inter / Athlétisme / Justice : Lamine Diack devant la justice pour corruption

Le procès de l’ancien président de l’IAAF figure parmi l’un des six procès qui se sont ouvert ce lundi à…

7 532 vues , dans Athletisme Benin Sports TV , le 10 juin 2020 Étiquettes : , , , ,


Le procès de l’ancien président de l’IAAF figure parmi l’un des six procès qui se sont ouvert ce lundi à Paris. Après un premier report en janvier, le procès de Lamine Diack débute à 9h30. Il est accusé de corruption active et passive, abus de confiance et blanchiment en bande organisée.

Les faits remontent en 2011 où 23 athlètes russes sont soupçonnés de dopage, alors que les JO de 2012 et surtout, les Mondiaux d’athlétisme de 2013 à Moscou approchent à grands pas. D’autres événements sportifs profilent à l’horizon : Jeux de Sotchi 2014 et Coupe du monde 2018. Mais le président russe ne voulait pas seulement accueillir les événements, il souhaitait également voir ses athlètes brillés sur les pistes.

Pendant ce temps, l’IAAF manque aussi de trésorerie. C’est dans ce contexte que Lamine Diack aurait conclu un accord avec Valentin Balakhnitchev, alors président de la Fédération russe d’athlétisme et trésorier de l’IAAF : retarder les sanctions contre ces athlètes en contrepartie d’une entente sur des contrats de sponsoring et de diffusion des Mondiaux avec des sociétés russes. Le dirigeant sénégalais aurait aussi obtenu de la Russie une somme 1,5 millions d’euros pour soutenir l’opposition à Abdoulaye Wade lors des campagnes électorales dans le cadre des élections présidentielles de 2012.

La première matinée du procès de Lamine Diack au palais de justice de Paris, a été pour l’essentiel consacrée à un rappel des faits qui ont entraîné la comparution devant la 32e chambre correctionnelle de l’ancien président de l’IAAF et de ses co-accusés .

Ses avocats rejettent aujourd’hui toutes les charges portées contre lui. « Notre client est serein, déterminé, tranquille. Il est prêt à répondre avec toute la sincérité qui est la sienne, mais aussi avec toute les précisions nécessaire à l’ensemble des questions qui lui seront posées. » a laissé entendre Maître William Bourdon, un de ses avocats.

Vince Odilon

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.