Saturday, February 4, 2023
L'Information Sportive en Continu


Athletisme, Infos | 59 516 vues

Athlétisme, Interview : « Je n’ai pas regretté ma première année au Centre », Béatrice Midomidé

  Béatrice Midomidé est une athlète spécialiste du 100m et 200m. Béninoise de nationalité, son dernier résultat remonte à 2019…



 

Béatrice Midomidé est une athlète spécialiste du 100m et 200m. Béninoise de nationalité, son dernier résultat remonte à 2019 à Niamey lors de la 26ème édition du tournoi de la solidarité et des championnats d’Afrique U20 et seniors d’athlétisme de la région 2 au stade Seyni Kountché de Niamey. Née le 10 Février 1995 avec ses 1m66 pour 60 Kg, elle obtient la médaille d’Or au relais lors des Championnats d’Afrique Région 2 – CAA et la médaille de Bronze au Tournoi de la Solidarité sur les 100m. Mais avant, elle a eu une 7ème place pour le 4×100 m femmes aux Championnats d’Afrique 2014. Dans cette interview, la pensionnaire du Centre Régional de Développement de l’Athlétisme Africain revient sur son intégration et évoque ses nouveaux objectifs à Bénin Sports.

 

Bénin Sports : Vous êtes pensionnaire du Centre Régional de Développement de l’Athlétisme Africain, dites-nous comment vous vous êtes retrouvée là-bas ?

 

Béatrice Midomidé : Je me suis retrouvée au Centre régional de développement de l’Athlétisme africaine grâce à la bourse de la Confédération africaine d’Athlétisme (CAA) que la Fédération béninoise d’Athlétisme (Fba) m’a offerte et j’en suis vraiment reconnaissante.

 

Parlez-nous de l’ambiance au Centre ?

 

Je suis rentrée au Centre le 15 Novembre 2019 et j’étais vraiment contente. Je m’entends bien avec tout le monde même si parfois, il y a de petites querelles entre nous. Nous avons aussi un bon directeur que nous appelons tous ‘’ Papa ‘’ qui nous comprend très bien et toujours prêt à répondre à nos besoins. Sincèrement, je n’ai pas regretté ma première année à AADC- Lomé et je souhaite vivre cette ambiance pour toujours.

 

Comment se passent les entrainements ?

 

Au début, c’était vraiment difficile pour moi de supporter les séances. Je pleurais amèrement parce que je n’étais pas habituée à ce rythme d’entraînement mais, rapidement, j’ai pris goût et l’envie de courir encore et encore à complétement pris place en moi. J’avoue que ce n’est pas du tout facile l’entraînement de haut niveau. Grâce au travail des entraineurs, je m’en sors très bien.

 

Vos compatriotes Patricia Ahomakpo, Didier Kiki et Edmond Hounthon séjournent aussi au Centre. Dites-nous un peu quelle est l’ambiance entre vous ?

 

Avec mes compatriotes, l’ambiance est au top. Nous nous entendons bien. Pour preuve, à l’entrainement, quand les yeux commencent par rougir, nous savons comment nous encourager. Les autres envient tellement notre solidarité et c’est ça qui fait notre force. Mon souhait est que cette ambiance demeure toujours entre nous.

 

Entre le Bénin et le Togo, qu’est-ce qui a véritablement changé pour vous ?

 

Le rythme d’entraînement du Centre est largement différent de ce que je faisais au Bénin. Au Centre, je m’entraîne deux fois par jour alors qu’au Bénin c’était difficilement que je m’entraînais 4 fois par semaine. Aussi, y a-t-il beaucoup d’amélioration au niveau de mes performances malgré l’absence des compétitions majeures cette saison à cause de la Covid-19. Ma performance à l’entraînement, j’avoue qu’il y a vraiment de changement.

 

Quelles sont vos objectifs personnels ?

 

Mon objectif principal est d’atteindre le haut niveau et de porter toujours haut le drapeau de mon pays dans les grandes compétitions. Je dois plus me concentrer sur la qualification pour les JO 2021 et réaliser les minimas pour le Championnat d’Afrique et je sais que j’y arriverai.

 

Un mot en direction de votre Fédération et de la famille de l’Athlétisme béninois ?

 

Mes sincères remerciements à tous les membres de la Fédération béninoise d’Athlétisme pour leur soutien et pour cette bourse qu’ils m’ont offerte. Cette opportunité va me permettre de me mettre dans les rangs de haut niveau. Je serai toujours reconnaissante et ils ne seront pas déçus de mes résultats. Une fois encore merci à mon Président de la Fédération pour tout ce qu’il fait pour nous. Merci aussi à toute la famille de l’Athlétisme pour leur encouragement.

 

Réalisation : Pérez Lekotan

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *