Friday, October 7, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football, Infos | 51 944 vues

Bénin Sports Talent : Marlène Agbadjè; la miss entre les garçons

Ayorindé Yabo Marlène Agbadjè est une jeune intelligente avec une beauté naturelle et romanesque. Elle a tout d’une femme formidable….



Ayorindé Yabo Marlène Agbadjè est une jeune intelligente avec une beauté naturelle et romanesque. Elle a tout d’une femme formidable. Née le 11 Janvier 1991 à Cotonou, ‘’ La Miss ’’ a commencé le Football depuis le bas âge plus précisément en 1997. Jeune, elle a son expérience en la matière pour avoir fait successivement : Arc-en-ciel, Africain Leader, USA d’Akpakpa et Lionnes Fc de Cotonou. Même si elle est née dans une famille de sportifs, Marlène Agbadjè a pris goût au sport grâce à sa sœur, Binette Agbadjè. « C’est ma sœur qui m’y a initié, car elle était footballeuse », renseigne-t-elle à Bénin Sports. Malgré sa belle forme, elle résiste encore dans ce monde comparable à « panier à crabes » comme l’avait martelé l’ancienne ministre des sports, Naomie Azaria en 2014.

 

Court palmarès, mais édifiant…

 

« Elle a été une excellente défenseuse. L’une des meilleures qu’on avait eue », déclare Guy Bêwa. Agée de 29 ans aujourd’hui, la belle jeune fille a un palmarès pas moins élogieux. Tout avait commencé en 2006 où elle a eu la chance d’être sélectionnée dans la première vague de la sélection béninoise féminine qui devrait prendre part aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2006. Aussi, de 2007 à 2015, elle a remporté plusieurs trophées lors des tournois féminins de Football avec ses différents clubs. Entre-temps, son talent lui permettra de prendre part à un match amical international contre le Togo au stade René Pleven de Cotonou en 2014. Lors de ce match, la jeune footballeuse a exposé tout son talent et a séduit les acteurs. Deux ans plus tard, en 2006, elle a été sélectionnée dans la première vague de la sélection béninoise féminine qui devrait prendre part aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2006. Malheureusement, Marlène Agbadjè se blessa en 2016 et abandonne le sport à ce jour. Donc, la reconversion !

 

De la pelouse à la pelouse…

 

Malgré sa blessure à la cheville, Marlène Agbadjè ne pense pas quitter le monde du sport en général et du Football en particulier. Ainsi, depuis 2016 à ce jour, elle est devenue membre de l’encadrement technique du Centre d’étude et de formation sportive (Cefos) qui a pratiquement toutes les catégories d’âge masculine et féminine. Très attentive, Marlène a grandi en expérience et devient lors de la saison 2018-2019, l’entraineur adjointe de l’équipe de Cefos dame de son coach Emmanuel Houansou qui l’avait gardée quand elle jouait. Elle va s’imposer en terminant championne du Festival du sport féminin en salle au Hall des arts et loisirs de Cotonou en 2018 lors de la 1ère édition avec l’équipe du 3ème arrondissement. Victoire devant le 10ème arrondissement 2-1 avant de décrocher la 2ème édition en 2019 contre le 4ème arrondissement. Consciente que la formation est la base de tout développement et de toute progression, Marlène Agbadjè a pris part, le jeudi 27 Août 2020, à la Masterclass organisée par l’Association nationale des initiatives de formation en Football (Anif-Football) au Chant d’oiseau de Cotonou. Une formation de haut niveau conjointement animée par les experts Edmé Codjo et Jean-Marc Adjovi-Boco. De même, elle a pris part récemment, les 1er et 2 Octobre 2020 à la formation conduite par le Directeur technique national de la Fédération béninoise de Football (Fbf), Adolphe Agouyon au profit des entraineurs des clubs de féminin de football.

 

Souvenirs et déceptions…

 

Elle regrette ne pas avoir eu la chance d’évoluer et continuer au haut niveau à cause de sa blessure. Cependant, Marlène Agbadjè garde de très bons souvenirs de sa carrière : Toujours rester dans le carré d’as de tous les tournois féminin organisés. « J’ai remporté le plus grand nombre de trophées avec mon club féminin Lionnes Fc de Cotonou », se réjouit-elle.

 

L’avenir…

 

« Le Sport étant une passion, je veux m’occuper des petites sœurs à rejoindre l’élite » : tel est l’ambition de Marlène Agbadjè qui rêve de voir le football féminin progresser. A terme, elle entend diriger l’équipe nationale béninoise de Football, Les Ecureuils et s’expatrier. Pour faire bouger les choses, elle invite chacun à apporter sa contribution pour rehausser ce milieu du football féminin. C’est pourquoi, elle suggère qu’une bonne organisation soit mise en place.

 

Pérez Lekotan

 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.