Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Infos | 4 450 vues

Infos / Dossiers : « Boire sans avoir soif » ; kinésithérapeute Jules Houndjo

Les acteurs du sports doivent adopter un certains nombres de comportements pour leur bonne santé. Il en est de même…

4 450 vues , dans Infos , le 2 avril 2020 Étiquettes : , , , , ,


Les acteurs du sports doivent adopter un certains nombres de comportements pour leur bonne santé. Il en est de même pour l’être humain en général. Pour ce numéro de ‘’ Allo Kiné ‘’, Bénin Sports vous parle de l’importance et des bienfaits de l’eau avec le Béninois Jules Houndjo, diplômé de l’Universite virtuelle de médecine de sports en Afrique (Uvmsa), membre de l’Union africaine de la médecine de sports du Professeur Ivoirien Roux (Uams), kinésithérapeute de l’équipe nationale et de l’équipe de football de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). 

En effet, l’eau est un élément capital de la performance sportive. L’effort de longue durée; compétitions et entrainements, entrainent des pertes importantes d’eau à travers surtout la sueur et l’urine, qu’il faut absolument compenser pour être résistant, performant et en bonne santé. 

Selon les explications de Jules Houndjo, la performance d’un sportif dépend de la qualité et de la quantité des liquides absorbés. Il est demandé à un sportif d’absorber au moins 5 litres d’eau par jour. Le sportif doit boire en fonction de la température externe et de la durée de la compétition. Il doit boire chaque fois qu’il éprouve l’envie, avant, pendant et après l’effort. Il faut boire plusieurs fois et par petite quantité sans avoir soif. La soif est un signal d’alarme «dépassée» par le sportif. Il faut boire avant que la soif n’apparaisse et un peu plus. Le sportif doit limiter la déshydratation pendant les entrainements et les compétitions en buvant de l’eau ou une boisson énergétique autorisée au risque de s’exposer à des blessures. 

Il n’est donc pas nécessaire de boire de manière à empêcher la perte de poids du corps, mais la déshydratation ne devrait pas excéder une perte équivalente à 2℅ du poids du corps, c’est à dire 1,0kg pour une personne de 50kg, 1,5kg pour une personne de 75 kg et 2,0 kg pour une personne de 100 kg, indique le kinésithérapeute qui demande de ne pas boire à un rythme pour dépasser les pertes de sueur afin de ne pas perdre de poids pendant la compétition. 

Par ailleurs, la déshydratation observée après l’effort est fréquente voire inévitable. L’eau et les sels perdus avec la sueur doivent être remplacés. Ainsi, il faut boire environ 1,2 à 1,5 litre de liquide pour chaque kg de poids perdu en entraînement ou en compétition, que les boissons de réhydratation après l’effort devraient contenir de petites quantités de sodium (Na), le principal sel perdu avec la sueur si aucun élément n’est consommé en ce moment et un peu de Potassium. Les boissons de l’effort qui contiennent des électrolytes sont utiles, mais un grand nombre d’aliments peuvent aussi fournir le sel dont on a besoin. 

Chers autorités sportives, membres de la fédération, dirigeants de clubs, et amis sportifs, l’hydratation est indispensable dans la réalisation de la performance et la réduction des blessures liées à la pratique sportive. Il est aussi important de tenir compte de la qualité de la boisson avant, pendant et après l’effort.

Enfin, comme pour de nouvelles chaussures, n’essayez pas de nouveaux plans d’hydratation ou d’apport calorifique lors d’une compétition d’envergure. Essayez les d’abord à l’entrainement et puis lors d’une petite compétition pour voir si ça marche le mieux pour vous. Donnez beaucoup d’eaux aux sportifs.

Chers amis sportifs je profite de cette occasion pour inviter chacun au respect strict des décisions gouvernementales dans la gestion de la pandémie du corona virus.Rien ne vaut la vie .

Jules Houndjo 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.