BANNIERE
Wednesday, January 19, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 3 847 vues

Tacle Sports : Pas de polémique ; la Dtn un principe non négociable

[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »] Au sujet de la mise en place de la Direction technique nationale, il aura fallu la…

3 847 vues , dans Football , le 5 décembre 2019


[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »]

Au sujet de la mise en place de la Direction technique nationale, il aura fallu la France pour tirer d’affaires, le ministère des Sports et la Fédération béninoise de Football (Fbf). Merci au ministre Oswald Homéky et au président de la Fbf Mathurin de Chacus. 

En 2020, le Bénin aura enfin sa Direction technique nationale et non son Directeur technique national. C’est ce que l’on retient de la déclaration de Claude Paqui, Secrétaire général de la Fbf après une réunion entre émissaires de la Fifa ; représentants de l’Afd et de la Fédération française de Football.

Si la nouvelle est à saluer, les déclarations du ministre des Sports aura été d’un mauvis goût. En effet, aux termes de l’historique séance de travail qu’il a tenue dans la matinée du mardi 03 décembre 2019 avec les délégations de Fifa de l’Afd et de la Fff, le Ministre Oswald Homéky déclarait :

« La fameuse polémique sur le Directeur technique va enfin s’arrêter. Il faut savoir que notre pays est en train de faire des progrès et cesser de polémiquer sur ce qui n’a pas besoin de l’être ». 
Ces propos du ministre Oswald Homéky devant les hautes personnalités du football mondial sont inappropriés car, même en France, le pays dont nous voulons nous inspirer du modèle, les débats du genre autour des instances techniques et administratives ont cours dans tous les médias. 

Quand la presse s’indigne de l’absence de la Dtn, elle n’est pas de mauvaise foi. Elle met juste le doigt où ça fait mal. Elle est soucieuse du développement du football dans un pays où les politiques se refusent toujours de mettre en place des structures pérennes et veulent se satisfaire de pseudos victoires d’étapes. 

Il ne faut pas nécessairement plusieurs années pour mettre en place une Dtn quand chaque année, on dépense des milliards de nos francs des caisses publiques pour financer des activités conçues qui ne répondent d’aucun Programme de développement.

Aujourd’hui, c’est rassurant de savoir que le Bénin veut évoluer avec le monde et il s’agira selon le ministre des sports, de mettre en place une Direction technique nationale avec un directeur qui coordonner toutes les actions ; mais aussi et surtout des experts qui prennent en charge chacun des volets : le sport d’élite, le sport de masse et la formation des cadres. Le Bénin est donc sur le nouveau départ ? 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!