Monday, September 26, 2022
L'Information Sportive en Continu


Roller-Sports | 8 904 vues

1st Africa Roller Games : Les Ecureuils à la guerre ; le récit d’un voyage passionnant

[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »] Ils sonnaient 18h quand les membres de la délégation béninoise ont commencé par rallier l’aéroport international…

8 904 vues , dans Roller-Sports , le 1 novembre 2019


[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »]

Ils sonnaient 18h quand les membres de la délégation béninoise ont commencé par rallier l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou. 20h, début des formalités pour l’enregistrement des bagages. Athlètes, entraîneurs et officiels se mettent la pression pour ne pas être en retard. 

Le Secrétaire général du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben), Fernando Hessou s’amène. « Nous sommes de cœur avec vous. Au nom du Cnos-Ben et du mouvement sportif béninois, je vous souhaite de revenir avec plus de médaille et de conserver le titre » ; déclare t-il. 

21h30, direction salle d’embarquement et 22h45, l’appareil décolle et direction Pointe Noire en République démocratique du Congo. Dans l’avion, les Ecureuils Rollers attirent l’attention des autres passagers. Notamment, le jeune Mohamed Demba Diallo ; le plus jeune de la troupe. Vous allez où ? Vous allez faire quoi ? 

Mohamed répond avec sourire : Nous allons au Congo-Kinshasa pour conquérir le titre de Champion d’Afrique des nations acquise en 2017 et en 2018. Applaudissement… Les Ecureuils mangent, se reposent et atterrissent à Pointe-Noire, le vendredi 1er novembre 2019 à 1h. 

La nuit blanche de Pointe-Noire 

« Je suis faible » ; lance Demba Diallo Rawdath pour justifier l’état de fatigue accumulée. 2h, dame Zoulia Kana Chabi, Hermann Sossa et John Gbaguidi se mettent dans la nuit noire de Pointe-Noire pour trouver quelque chose à grignoter aux Ecureuils. Dans une forte et belle ambiance, toute la délégation se partage le fruit de recherche. Ensuite, comme dans un champ de palmerais, les Ecureuils se couchent pour une récupération. A 6h, ils se réveillent à nouveau pour les formalités. 7h, ils prennent le petit-déjeuner et embarquent pour Brazzaville. Après une heure de vol, l’équipe béninoise arrive à sa destination où une forte délégation les attendait pour les accueillir. 

La fraternité Congolaise à Brazzaville 

Juste à leur sortie de l’aéroport, le capitaine Abraham Amoussou et ses coéquipiers ont été accueillis par une forte délégation conduite par le président de la Fédération congolaise de Rollers sports, Ingama Carombo. Salutation d’usage, échanges de mots et le président prend la parole. « Vous êtes chez vous. Nous allons vous aider à faire la suite des formalités pour rejoindre Kinshasa. Le cortège s’ébranle vers le beige lagunaire et un autre périple débute. 

Le Calvaire de Brazzaville
Tout n’a pas été rose. Ah oui ! Tous fatigués, les Ecureuils ont passé le pire moment de leur voyage alors qu’ils devraient emprunter le bateau pour Kinshasa. Malgré la très bonne volonté de Marius Tchibozo président de la Fédération béninoise de Rollers sport (Fbrs) et son homologue Ingama Carombo de faciliter la traversée à la délégation, les Ecureuils vont souffrir. Près de 3h d’attente, à s’impatienter pour les formalités administratives. La délégation va finalement quitter Brazzaville vers 13h30 pour Kinshasa après un tour de la ville. 

La fin d’un parcours de combattant 
32 minutes de traversé de la lagune. La délégation béninoise arrive à destination. Le président de la Fédération Congolaise de Rollers Skating, Jacques Lopusa Nkumu et sa troupe sont présents pour toutes les dispositions à prendre. Tout se fait sous les regards vigilants de la Police locale. Le cortège se dirige vers le siège de la Fédération congolaise de Kinshasa avant de rejoindre leur hôtel. 

Les Ecureuils sont bien arrivés au Congo-Kinshasa pour la messe africaine de Rollers Sports qui se déroulera du dimanche 03 au dimanche 10 novembre 2019 avec la présence de plusieurs pays africains. Le Bénin double champion d’Afrique en titre (29 médailles : 11 en or, 9 en argent et 9 de bronze), va défendre son titre acquis au Caire en Egypte (27 octobre au 03 novembre 2018). Rappelons que la délégation béninoise est composée de 23 personnes, dont 15 athlètes, 5 membres de l’encadrement technique, 2 officiels et 1 journaliste.

De Kinshasa, Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.