Thursday, July 25, 2024
L'Information Sportive en Continu


Actualité, Infos, Sports | 29 055 vues

Confédération Internationale des Unions Sportives Francophones : « Nous devrons prendre conscience de notre puissance » ; Président Ali Kanaté

Après les travaux du vendredi 22 mars 2024 dans le 16ème Arrondissement de Paris qui a connu la mise en…

29 055 vues , dans Actualité Infos Sports , le 10 juillet 2024 Étiquettes :


Après les travaux du vendredi 22 mars 2024 dans le 16ème Arrondissement de Paris qui a connu la mise en place du bureau de la Confédération Internationale des Unions Sportives Francophones (Ciusf), une délégation séjourne au Bénin depuis, ce dimanche 07 juillet 2024 pour une mission de travail technique. Cette mission qui aura lieu du 9 au 13 juillet 2024, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « sport et coopération décentralisée » que la ville de Cotonou a été retenue pour bénéficier de deux formations. Rencontré, le Président de la Ciusf Ali Kanaté, revient sur les objectifs et la mission de la Confédération qu’il dirige.

Parlez-nous de la CIUSF ?

La Confédération Internationale des Unions Sportives Francophones (CIUSF) est une association de la loi 1901 fondée en Janvier 2024 à l’issue du séminaire international des dirigeants francophones sportifs qui s’est tenu à Espalion, en France. Son objectif principal est de promouvoir le sport et le para-sport au sein de l’espace francophone, tout en représentant et défendant les intérêts des unions sportives francophones auprès d’organisations publiques ou privées, y compris celles liées à la Francophonie.

Quels sont ses objectifs ?

Dans le respect de la charte olympique et en tenant compte de la réalité du sport dans l’espace francophone, la CIUSF vise à : Garantir l’utilisation de la langue française dans toutes les instances et organisations, tant au niveau national qu’international, impliquées dans la promotion et l’organisation du sport ; Assurer la responsabilité sociétale du sport en encourageant le concept de « mieux vivre ensemble » et en contribuant à l’éducation, au développement durable, à la santé et à la paix ; Faciliter la coopération et la mutualisation entre les membres de la Confédération par le biais de rencontres, du dialogue et de la solidarité entre eux ; et ; Favoriser les échanges pour optimiser la participation aux Jeux de la Francophonie.

Quelle est la vision de la Confédération ?

Nous sommes portés par la riche histoire et par l’avenir de la Francophonie, une histoire marquée par la vision humaniste de ses Fondateurs, il y a plus de 50 ans, Léopold Sédar, Senghor, Président de la République du Sénégal, Habib Bourguiba, Président de la République de Tunisie, Hamani Diori, Président de la République du Niger, et Norodom Sihanouk, Roi du Cambodge. La francophonie a été conçue pour promouvoir la langue française mais aussi pour chérir la diversité des peuples, des langues et des cultures, et défendre la paix entre les civilisations. Elle est d’une indéniable modernité et nécessité, rassemblant 321 millions de locuteurs de français répartis dans 88 Etats et gouvernements sur les 5 continents. Elle accueille une jeunesse talentueuse, notamment sur le continent africain qui abrite une population d’une moyenne d’âge de 19 ans. Nous serons près d’un milliard de locuteurs français à la fin du siècle grâce au développement démographique exponentiel de l’Afrique.

Que peut attendre le peuple francophone de la CIUSF ?

Nous sommes là pour promouvoir la langue française et chérir la diversité des peuples. Les francophones ont plus que jamais besoin de partager et de faire valoir leurs talents, particulièrement dans le secteur sportif. Le sport est un vecteur de développement économique, social, éducatif, sanitaire, environnemental, mais aussi un levier diplomatique et un puissant outil de fraternité et d’égalité des genres. La CIUSF se revendique pleinement de cet héritage et de ce potentiel. Elle est la « faîtière » du sport pour tous et pour tous ! Elle est complémentaire des institutions existantes et s’engage, aux côtés de ses membres, à promouvoir le sport inclusif.

Un appel à lancer

En appel, je voudrais juste rappeler que la Francophonie rassemble 88 états et gouvernements ; 321 millions d’individus dans le monde et près d’un milliard à la fin du siècle alors que le marché du sport représente 2 % du PIB, contre 0,5 % en Afrique. En conclusion, l’Afrique ne représente pour l’heure que 1 % du sponsoring sportif alors que le marché de l’e-sport en Afrique qui représentait 1,3M USD en 2017 devrait peser 5,6M USD en 2027. Nous devons prendre conscience de notre puissance.

Réalisation : Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *