Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 33 970 vues

Football / Vitalor Ligue : Maltraitance sauvage à Upi-Onm

L’heure est grave au niveau de l’équipe de football de l’Université Polytechnique Internationale Dr Obiang Nguema Nbasogo (Upi-Onm). Les informations…

33 970 vues , dans Football , le 31 mai 2020 Étiquettes : , , , , , ,


L’heure est grave au niveau de l’équipe de football de l’Université Polytechnique Internationale Dr Obiang Nguema Nbasogo (Upi-Onm). Les informations parvenues à notre rédaction ne sont pas bonnes. Les joueurs du club du Vice-président de la Fédération béninoise de Football (Fbf) et ancien Conseiller du Conseil économique et social  (Ces) souffrent le martyr en cette période de crise sanitaire de la pandémie du Coronavirus. Déjà privé de leur passion, les hommes de l’entraineur Malick Bio Touré sont maltraités.  

« Nous ne mangeons plus, nous sommes livrés à nous-mêmes, nous sommes maltraités », se plaignent, crient plusieurs joueurs de Upi-Onm avant de préciser que la situation dure bien avant la période de la crise sanitaire au Bénin plongeant les joueurs dans une situation préoccupante. Selon les informations, le président Valère Glèlè doit trois (03) mois de salaire aux joueurs sans oublier une partie des primes de signature de certains. Aussi, le club doit-il des arriérées de loyer au propriétaire du lieu d’hébergement des joueurs qui ne cesse de menacer de les virer. 

En somme, les joueurs de Upi-Onm vivent un calvaire. Le montant de 50.000F Cfa versé aux joueurs avant l’apport de la Fédération béninoise de Football (Fbf) pour venir au secours des clubs de la Vitalor Ligue 1, de la Vitalor Ligue 2 et de la Ligue 3 afin de permettre aux responsables de faire face aux différentes charges en cette période de crise sanitaire n’a servi qu’à payer les dettes. Face à cette situation, la réaction du président Valère Glèlè est attendue. Les 3 millions Fcfa accordés par la Fbf sont en principe destinés aux joueurs. 

Il faut relever que les joueurs de l’équipe de football de l’Université Polytechnique Internationale Dr Obiang Nguema Nbasogo (Upi-Onm) ne sont pas les seuls dans cette situation. Nous reviendrons dans nos livraisons à venir sur les clubs qui ont réduit à l’esclavage leur joueur.

Réalisation : Sènankpon Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.