Saturday, October 1, 2022
L'Information Sportive en Continu


Handball | 1 585 vues

Handball : Aimé Sèbio, aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre…

[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »] Du joueur au coach pour le manager général, Aimé Sèbio est aujourd’hui une figure emblématique du…

1 585 vues , dans Handball , le 20 janvier 2020


[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »]

Du joueur au coach pour le manager général, Aimé Sèbio est aujourd’hui une figure emblématique du sport béninois en général et du handball en particulier. Maître de sa discipline, il le prouve encore une fois ce mardi 24 décembre 2019 lors du match d’ouverture de la phase finale du championnat national de handball mettant aux prises son club, Flowers de Cotonou, et les portuaires d’Aspac chez les dames. 

En effet, absent en première période, Aimé Sèbio fait son entrée en petite foulée sous les pavillons du hall des arts de Cotonou où un tonnerre d’applaudissement des supporters l’accueille alors que son équipe est menée à la pause sur le score de 8 à 12. Les supporters l’accueillent ainsi, car confiant de ses performances tactiques pouvant changer le cours de cette rencontre. 

Fort tactiquement et surtout psychologiquement, de main de maître en communion avec ses adjoints à l’image de Babatchene Barry et Hervé Sossoukpe, il reprend en mains ses protégés en seconde période où ils parviendront à reprendre les rênes du match pour rattraper le score 21-21 puis arrache l’avantage 21-22 avant de perdre 25 – 22.

 » Nous avons perdu le match sur des détails » reconnaît Aimé Sèbio. Conscient des enjeux, des objectifs et surtout des défis, il se reconnaît toujours le premier responsable d’une défaite de son équipe. 

Quoi qu’il en soit, Aimé Sèbio prône aujourd’hui au Benin le profil du coach idéal de cette discipline dans la sous-région. En somme, l’homme de caractère Aimé Sebio, reste le prototype à suivre par ses collègues entraîneurs pour le développement du handball béninois.

Karol Sékou

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.