Friday, October 7, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 13 016 vues

Tacle Sport : Coach out ! Arbitre à terre !

[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »] D’un tacle rugueux, Bénin Sports dans ce numero de Tacle Sport, laisse trainer ses godas aux…

13 016 vues , dans Football , le 31 octobre 2019


[post_views icon_or_phrase= »Total count: » post_types= »post,page »]
D’un tacle rugueux, Bénin Sports dans ce numero de Tacle Sport, laisse trainer ses godas aux analyses sur le Championnat national de football Vitalor Ligue 1 et Ligue 2. Entraîneurs, techniciens et arbitres sont à la barre.
À côté de l’intuition, est nécessaire la déduction rationnelle, opération discursive supposant un cheminement, une démonstration, un enchaînement logique. À cet effet, les trois premières journées de la Vitalor Ligue 1 ont livré leurs verdicts. Quel est le bilan ? Médiocre, est la reponse à cette question. Pour cause, le niveau de jeu des équipes assez faible malgré l’ossature de ces dernières.
Alors une question taraude l’esprit : est-ce la faute aux joueurs ? ou la faute au mercato squelettique réalisé par ces clubs ? Tirons loin le bouchon : un joueur peut-il être aligné ou être recruté sans l’avis d’un coach ? À cette question, la reponse est bien connu de tous.
Une réponse qui laisse bondir sur le schéma tactique des entraîneurs. Des schémas tactiques pauvre en régularité et en cohésion dans les passes pour un football moderne du 21e siècle. À ce sujet doit-on faire appel aux techniciens étrangers pour avoir un football champagne ou pour une production de spectacle dans nos stades ? Soulignons tout de même que certains entraîneurs tirent leur épingle du jeu. Nul besoin d’évoquer des noms, nous le sentons et le voyons tous.
Enchaînons avec le corps arbitral. Qu’est ce qui se passe messieurs les arbitres ? Les dernières prestations prises en général, des arbitres de notre championnat peuvent facilement être qualifiées de « honte totale ». Ici, la perfection absolue n’est pas ce qui est recherchée ou demandée, il s’agit plutôt du contrôle et de la qualité qui doivent aller de paires. Maîtriser un match de bout en bout, est une nécéssité ou doit-on vous le rappeller à chaque de debut de rencontre ?
Même si la répétition est pédagogique, elle est ennuyante et cela accouche une question. Est-ce un manque d’encadrement des responsables chargés de s’occuper des arbitres ? Cette question intervient à juste titre car comme on le dit, il est facile de blamer l’éléve cancre quand on ne fait rien pour relever son niveau.
Un point positif est que le championnat n’est qu’à ses débuts. Il y a largement le temps de corriger et de rectifier ces divers pépins pour une meilleure organisation, c’est le souhait de tous les amoureux du football béninois.
Bénin Sport vous donne rendez-vous le jeudi prochain pour un autre numéro de Tacle-Sport.
Mathias Dubois

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.