Sunday, September 25, 2022
L'Information Sportive en Continu


Infos | 12 111 vues

4 ans de gestion du sport : Les infrastructures, la priorité de Oswald Homéky

Après les réformes orchestrées de main de maître, le Ministre des sports Oswald Homéky avec le soutien de son Chef,…



Après les réformes orchestrées de main de maître, le Ministre des sports Oswald Homéky avec le soutien de son Chef, s’est attelé à la mise en œuvre des différents projets sportifs inscrits dans le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG-Bénin Révélé). Il est notamment question de la réalisation d’infrastructures sportives.

Ainsi, dans le PAG-Bénin Révélé, ambitieux et visionnaire programme de développement du Bénin, s’il est besoin de le rappeler, le gouvernement de Patrice Talon a prévu la construction de Stades communaux. Il s’agit de doter, à terme, chaque commune du Bénin d’un stade omnisports d’au moins 3.000 places, dont 1 000 seront couvertes aux normes internationales. Ensuite au niveau départemental, l’exécutif entend ériger, dans chaque chef-lieu de département, 12 au total, des infrastructures sportives d’envergure dont un stade de taille moyenne pouvant abriter les compétitions nationales et internationales, toutes catégories confondues.

Puis, Patrice Talon et son Gouvernement ambitionnent de construire ou de réhabiliter des stades de 10.000 à 20.000 places. La première phase, prévue pour être lancée cette année 2020 consistera à la réhabilitation des stades René Pleven de Cotonou et Charles de Gaule de Porto – Novo. La deuxième phase prendra en compte la construction des stades omnisports de Parakou et d’Abomey-Calavi d’une capacité d’accueil de 20.000 places chacun. Mais, de façon concrète, il y a quelques mois, la construction de 22 stades communaux a d’ores et déjà été lancée et les chantiers sont en moyenne déjà à plus de 50% de réalisation. Pour tous les acteurs du monde sportif béninois, on ne pouvait rêver mieux en matière de volonté politique au service du sport.

Pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, dans une vision holistique du développement du sport dans le pays, la promotion sportive engagée par le PAG prévoit aussi la mise en place des académies sportives et d’une Académie internationale de Tennis. Ainsi, l’Académie Nationale sera implantée à Cotonou. La Commune d’Abomey-Calavi s’est vue arracher ce projet phare pour n’avoir pas mis à disposition de l’Etat le domaine qu’il faut. 05 autres académies de type régional sont prévues à Porto–Novo ; Bohicon ; Aplahoué ; Parakou et Natitingou. Là également, le monitoring des évaluations démontre que les projets sont très avancés. Un appel d’offres international a été lancé le 08 Janvier 2020 pour la réalisation desdites académies. Quant à la construction de l’Académie internationale de Tennis, les négociations menées par le Ministre des Sports et le Président de la Fédération béninoise de Tennis avec la Fédération Française de Tennis sont très avancées. Il s’en dégage une issue heureuse, rapportent des indiscrétions qui soutiennent que l’Etat béninois à déjà mis à la disposition du projet, un domaine viabilisé de 20 hectares sur la Route des Pêches.

First Magazine Afrique

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.