Sunday, November 27, 2022
L'Information Sportive en Continu


Actualité, Football, Infos, Sports | 1 193 vues

Football – Entretien avec le Directeur sportif de Adjidja Football Club : « Nos supporters ont vécu la Super ligue comme un cauchemar » ; Adjudant-chef Magloire Tchétchao

Militaire de formation, l’adjudant-chef Magloire Tchétchao est entraîneur,  détenteur d’une Licence CAF C. Nommé Directeur sportif de Adjidja Football Club,…

1 193 vues , dans Actualité Football Infos Sports , le 11 novembre 2022 Étiquettes : ,


Militaire de formation, l’adjudant-chef Magloire Tchétchao est entraîneur,  détenteur d’une Licence CAF C. Nommé Directeur sportif de Adjidja Football Club, l’ancien capitaine de l’équipe militaire a récemment marqué les esprits par la révolution qu’il a enclenchée au niveau de la gestion sportive du club. Le renouvellement à 80% de l’ancien effectif; le recrutement exclusif de techniciens diplômés sur le banc du club; l’instauration d’une politique de post-formation des jeunes sont les principaux axes de son mode opératoire qu’il a bien voulu exposer au cours de cette interview exclusive qu’il a accordée à l’équipe du Bimensuel d’informations de Adjidja Football Club.  

 

De l’effectif de votre club qui a disputé la Super ligue, la saison dernière, vous n’avez conservé que 3 joueurs. Comment cela s’explique ?

Je vais commencer par rendre hommage à tous les joueurs et à tous les membres des staffs technique et médical qui ont contribué à la qualification de l’équipe pour la Super ligue. La valeur de la performance réalisée se mesure au regard des moyens déployés par des clubs comme Aspac et Requins qui disposent chacun d’au moins 3 fois le budget de notre club et que nous avons réussi à supplanter. Mais après, tout le monde  a pu se rendre compte de ce que collectivement et  individuellement, nos joueurs n’avaient plus les moyens d’avancer sur le terrain de la Super ligue. Nos supporters, majoritairement des militaires ont vécu la Super ligue comme un cauchemar. Nous avons fini dernier et l’ensemble de l’équipe a marqué moins de buts que le joueur désigné meilleur buteur du championnat. Il nous fallait réagir et nous avons activé très tôt l’ensemble de la Direction sportive qui ne se résume pas à ma seule personne. Un travail technique  et dépassionné   a été fait. 6 joueurs ont été  retenus sur l’ensemble de l’effectif. Ils ont tous été invités à un entretien pour la signature d’un nouveau contrat. Seulement, trois d’entre eux ont exprimé leur désir d’aller voir ailleurs. Il faut préciser que tous les joueurs sans exception étaient en fin de contrat.

 

Comment s’est fait le renouvellement de l’effectif ?

Nous avons mis en place une Cellule de recrutement composée de militaires comme l’Adjudant-Chef Tamimou Ousmane, ancien entraîneur et actuel Directeur sportif adjoint du club; de l’Adjudant major à la retraite Augustin Adéniyi,  ancien capitaine et entraîneur du club, du Commandant Jean-Baptiste Lougbégnon, ancien joueur. A ces militaires, nous avons associé trois entraîneurs civils diplômés. Après un séminaire de cadrage pour déterminer les profils des joueurs recherchés, ces techniciens ont été envoyés en mission pour inspecter tous  les matches de  la Ligue pro suite et  tous les matches de la Super Ligue. Les joueurs qui ont été repérés dans 3  matches différents par trois différents membres de la Cellule de recrutement ont été approchés et nous avons pu recruter certains parmi eux en fonction de nos moyens. Passé cette étape, nous avons organisé un stage de détection. Tous les militaires qui ont exprimé leur désir de jouer pour Adjidja ont  été autorisés à prendre part au stage.  Tous ceux qui sont responsables du club, à divers niveaux et tous ceux qui sont proches du club d’une manière ou d’une autre ont été invités à proposer des joueurs. Nous avons enregistré une cinquantaine de joueurs de diverses nationalités. Après une première semaine de séances d’entraînement, trois matches amicaux ont été organisés contre des clubs de centres de formation pour évaluer les prétendants. A la fin, 11 joueurs ont été retenus dont 3 militaires. Nous avons ensuite fait le point des meilleurs buteurs de la Super Ligue et de la Ligue pro suite. Nous avons pu recruter deux parmi eux et, pour les autres postes, comme la plupart des meilleurs joueurs du championnat ont été rendus hors prix par les clubs hyper riches, nous nous sommes orientés vers l’étranger d’où, nous avons pu recruter deux internationaux l’un espoir et l’autre junior.

 

Vous avez remercié aussi tout le staff technique du club…

Nous avons reçu du Comité de Direction de la Société sportive, des instructions fermes qui exigent de nous le recrutement d’un entraîneur principal de niveau Licence CAF A ou Instructeur CAF et le recrutement d’un entraîneur adjoint de niveau Licence CAF C, minimum. C’est ce que nous avons fait.

 

Avec toute cette révolution, quels sont les principaux axes de votre projet sportif ? 

Il s’agit pour nous de mettre en place une équipe vaillante et joueuse dont tous les militaires peuvent être fiers. Offrir aux jeunes en fin de formation dans les centres, la possibilité de bénéficier d’une post-formation au sein de Adjidja FC ; et accroître le nombre total de militaires évoluant au sein du club.

 

Quels sont vos objectifs à court terme?

Le championnat reprend ce weekend et la première phase se joue en zone en 8  semaines. Notre objectif tout de suite c’est de nous qualifier pour la Super ligue. A moyen terme c’est de nous maintenir dans l’élite pour ne pas être relégué car pour ce que je sais, c’est la dernière année pour les phases de zone.

 

Propos recueillis par Arthur Sèlo

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.