Friday, October 7, 2022
L'Information Sportive en Continu


Infos | 14 403 vues

Infos : Jules Houndjo parle de la cryothérapie ; le traitement le plus aisé

Il n’est pas rare de voir souvent les kinésithérapeutes des différentes équipes de sport traînées une glacière dans laquelle se…

14 403 vues , dans Infos , le 21 mars 2020 Étiquettes : , , ,


Il n’est pas rare de voir souvent les kinésithérapeutes des différentes équipes de sport traînées une glacière dans laquelle se trouve de la glace. Cette glace est souvent utilisée pour les premiers soins en cas de douleur à nos sportifs avant tout autre traitement. Il s’agit bien de la cryothérapie. Pour mieux comprendre, cette forme de traitement, Bénin Sports s’est rapproché du Béninois Jules Houndjo, diplômé de l’Universite virtuelle de médecine de sports en Afrique (Uvmsa), membre de l’Union africaine de la médecine de sports du Professeur Ivoirien Roux (Uams), kinésithérapeute de l’équipe nationale et de l’équipe de football de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee). Il nous parle de la cryothérapie, les différentes types et ses bienfaits. 

« La cryothérapie désigne un traitement qui consiste à appliquer du froid sur une zone du corps ou sur le corps tout entier. Dans ce cas on parle alors de cryothérapie corps » ; explique Jules Houndjo avant de rappeler que le terme « cryothérapie » a été utilisé pour la première fois en 1908 par A.W. Pusey, pour décrire le traitement des lésions de la peau par des températures basses. Depuis l’ évolution de la médecine, Jules Houndjo fait savoir qu’il existe différentes formes de cryothérapie : le traitement locale avec des poches de glaces, des sprays cryogènes, des pulvérisations gazeuses ou des compresses ; le traitement plus global, avec l’immersion en eau froide (on parle de refroidissement par conduction) ; et ; la cryothérapie corps entier, dans laquelle le refroidissement est dit par convection. Ces types de traitements se font selon les résultats attendus et la blessure contractée par le sportif. Le sportif peut se faire soigner lui-même à l’aide de la glace. Mais, de nos jours, l’évolution de la science amène les sportifs à faire la confusion entre la Cryothérapie et la cryolipolyse qui est une technique de dermatologie esthétique qui consiste à détruire la graisse par le froid. « Ici, il s’agit de réduire l’excès de graisse en détruisant les cellules adipeuses. Pour ce faire, il suffit de poser une sorte de ventouse sur la zone graisseuse à éliminer. L’appareil attire la zone par succion et refroidit la peau et la graisse située en dessous. La technique est une alternative à la liposuccion » ; décrit Jules Houndjo. 

Les bienfaits de la cryothérapie 

Pour Jules Houndjo, kinésithérapeute, chez les sportifs, la cryothérapie permet une récupération musculaire, mais est aussi un atout pour la préparation à l’entrainement. C’est pourquoi, la plupart des kinés trimballe la glacière pour décontracter les muscles des sportifs. Aussi, la cryothérapie est proposée pour perdre du poids, mais il ne s’agit pas d’aspiration. Il existe deux types de traitements : celui local et global. En traitement local, la cryothérapie permet de détruire des cellules cancéreuses ; de diminuer un œdème ou un gonflement ; réduire la douleur ; et ; de soulager l’inflammation. En traitement global ; la cryothérapie aide à améliorer les troubles du sommeil ; réduire la douleur et soulager l’inflammation ; améliore la fonction respiratoire ; et ; réduit l’anxiété. « La cryothérapie est conseillée pour les cas de traumatologies entorses, les déchirures rhumatisme inflammatoires, les neurologies chorégies postopératoire et les antalgie » ; résume Jules Houndjo, mais rappelle qu’il n’est pas autorisé d’appliquer la cryothérapie en cas de troubles de la sensibilité cutanée, les allergies au froid, la cryoglobulinémie et surtout pour les crampes. 

Réalisation : Pérez Lekotan

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.