Friday, October 7, 2022
L'Information Sportive en Continu


Infos | 10 766 vues

Rubrique du jour / Bénin Sports à cœur ouvert : « Mes débuts au football furent très compliqués »; Mama Seibou

L’émission « Bénin Sports à cœur ouvert » faisait son retour ce vendredi 10 avril 2019 avec le tout premier…

10 766 vues , dans Infos , le 12 avril 2020 Étiquettes : , , , , , , ,


L’émission « Bénin Sports à cœur ouvert » faisait son retour ce vendredi 10 avril 2019 avec le tout premier numéro de sa deuxième saison. International béninois et sociétaire du Sporting club de Toulon en France, Mama Seibou était l’invité de l’émission. Dans un live sur la page Facebook du site internet www.benin-sports.com, le joueur revient sur ses premiers pas dans le milieu du football, son départ pour la France et la grande aventure de la Can 2019 avec Écureuils du Bénin. 

Mama Seibou et le football, c’est une histoire d’amour qui a démarré très tôt. À peine âgé de 10ans, le jeune Mama est inscrit dans une académie de football dénommée France Bénin football plus. Il raconte : « mes débuts furent très compliqués. J’étais jeune et séparé de ma famille. Je me sentais seul ». En 2006, Mama intègre le Centre international de football Sébastien Adjavon (Cifas) après un test de sélection réussi : « c’est là que j’ai véritablement reçu les notions de football. J’évoluais à travers les catégories d’âges au fil des années, U12, U14, U18, U19 et U20. Malheureusement, le centre ferme ses portes en 2011 ».

Désormais de retour à la maison et encouragé par son père, Mama Seibou va signer un contrat d’un an avec les Buffles du Borgou, ensuite il rejoint l’Union sportive de Sèmè kraké où il fait une saison avant de signer à l’Aspac pour 3 ans. Lancé en sélection nationale en 2014, par le sélectionneur Omar Tchomogo, le jeune joueur de Parakou se fait progressivement sa place jusqu’à la Can 2019. Déjà présent lors du match décisif face au Togo où les Écureuils ont validé leur ticket pour la Can, Mama Seibou nous livre les coulisses de cette bataille : « dans le vestiaire tout le monde était ultra motivé. On voulait tous participer à cette Can, elle était juste à notre portée mais au delà de ça, on voulait surtout offrir la qualification à tout le peuple béninois. C’est ce qui est arrivé et là, on éprouve un immense sentiment de fierté ».

« Après la qualification à la Can et avant même le départ pour le stage de préparation, l’objectif du groupe était de ne pas jouer trois matchs et rentrer, on voulait faire des résultats peu importe l’adversaire. C’est avec cet état d’esprit que nous avons pu passer le premier et le deuxième tour. » confie t-il. Auteur du penalty victorieux en huitième de finale face au Maroc, Mama Seibou explique ce moment unique : « plus jeune au quartier, je ne tirais pas les penaltys, c’est grâce à mon père que je m’y suis mis. Il m’a enseigné qu’un joueur n’avait pas à se cacher et que je devrais être courageux et m’affirmer. Face au Maroc, je sentais avant le match que ça se jouerait au tirs au but. Je voulais frapper et quand c’était mon tour je me suis dis que le peuple béninois tout entier avait les yeux sur moi. Je n’avais pas droit à l’erreur. J’ai avancé et j’ai marqué. C’était une joie immense. »

Audace Azondékon

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.