Friday, October 7, 2022
L'Information Sportive en Continu


Football | 7 359 vues

Football / Tacle Sport Vitalor Ligue / Covid-19 : Attention aux présidents aux responsabilités confinées

Ils ont cette mauvaise habitude de ne penser qu’à eux-mêmes et qu’à eux seuls. Oui, ils ne font que du…



Ils ont cette mauvaise habitude de ne penser qu’à eux-mêmes et qu’à eux seuls. Oui, ils ne font que du commerce avec les joueurs. Oui, ils sont toujours prêts à encaisser les ressources financières, mais ne sont pas disposés à faire le retour aux employés. Eux, ce sont ces présidents ou responsables de club dont les responsabilités sont confinées.

En effet, après avoir suspendu la Vitalor Ligue depuis le 18 mars 2020, la Fédération béninoise de Football (Fbf) est venue au secours des clubs de la Vitalor Ligue 1, de la Vitalor Ligue 2 et de la Ligue 3 afin de permettre aux responsables de faire face aux différentes charges en cette période de crise sanitaire liée au Coronavirus. Grâce à la bonne volonté anticipée du Comité exécutif dirigé par Mathurin de Chacus, chaque club de Ligue 1, 2 et 3 a reçu de la Fbf, respectivement un virement de 3 millions Fcfa, de 2 millions de Fcfa et de 1,5 millions de Fcfa alors que les ligues départementales ont reçu chacune une somme de 1 million de Fcfa pour leur fonctionnement. Normalement, cet argent devrait servir à soutenir les joueurs et les membres de l’encadrement technique des clubs. Mais, hélas ! Ils seront nombreux ces présidents de clubs qui ne penseront pas aux acteurs directs qui sont exposés aux conséquences du Covid-19.

Or, après deux mois de suspension, ils sont très peu à continuer par payer leurs joueurs et membres de l’encadrement technique. Si certains clubs continuent de payer la totalité des salaires aux joueurs et entraîneurs, d’autres sont réputés comme des mauvais élèves en la matière. Déjà, en plein championnat, ils étaient incapables de respecter leurs engagements vis-à-vis de leurs employés. Qu’en est-il alors en ce moment de suspension du championnat imposée par le Coronavirus ?

Enfin, l’heure est grave. Les joueurs souffrent et mangent à peine une fois par jour. Mathurin de Chacus à travers le Comité exécutif doit veiller au respect des principes contractuels et permettre aux joueurs et aux encadreurs d’avoir un ouf de soulagement. C’est d’une question de responsabilité.

Réalisation : Sènankpon Pérez Lekotan 

Comments


Laisser un commentaire


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.